Où en sont les athlètes français dans la course à la qualification pour les JO de Paris 2024 ?

La course a la qualification pour les JO de Paris 2024 a déjà commencé pour les athlètes français. (E. Garnier/L'Equipe)

Alors que la majorité des sports collectifs a déjà son billet, les autres athlètes français sont déjà sur le pont ou le seront bientôt. État des lieux, sport par sport.

C'est déjà fait

BasketballLes équipes de France sont déjà qualifiées.

Football12 équipes femmes, 16 équipes hommes.
Les équipes de France sont qualifiées.

Handball
12 équipes par sexe, 336 athlètes, 14 par équipe.
Les équipes de France sont déjà qualifiées.

Hockey sur Gazon12 équipes par sexe, 384 athlètes, 16 par équipe.
Les équipes de France sont déjà qualifiées.

Rugby à 712 équipes par sexe, 288 athlètes.
Les équipes de France sont déjà qualifiées.

Volleyball12 équipes par sexe, 288 athlètes.
Les équipes de France sont déjà qualifiées.

Water-Polo :10 équipes chez les femmes, 12 équipes chez les hommes. 264 athlètes, 12 par équipe.
Les équipes de France sont déjà qualifiées.

C'est en cours

Basketball 3x38 équipes de quatre joueurs par sexe.
Les équipes de France ne sont pas directement qualifiées.

Système de qualification :
- Seulement une des deux équipes de France sera qualifiée via le classement mondial, arrêté au 1er novembre 2023. La meilleure des deux équipes se qualifiera, avec priorité aux femmes en cas d'égalité. Les femmes sont actuellement 1res, les hommes 8es.
- 1 chance de se qualifier via le Tournoi olympique pour l'universalité n°1.
- 1 chance de se qualifier via le Tournoi olympique pour l'universalité n°2.
- 3 chances de se qualifier via le TQO.

BMX RacingPériode de qualification : 1er août 2022 au 2 juin 2024
24 athlètes par épreuve (par sexe).
3 athlètes maximum (par sexe) par pays.
La France bénéficie de 2 quotas (1 pour les femmes, 1 pour les hommes).
Encore possible de récupérer 4 quotas (2 pour les femmes, 2 pour les hommes).

Système de qualification :
17 quotas distribués via le classement olympique au 4 juin 2024, qui prend en compte les résultats obtenus entre le 1er août 2022 et le 2 juin 2024.

Cyclisme sur pistePériode de qualification : 9 juillet au 14 avril
6 épreuves par sexe.
7 athlètes maximum (par sexe) par pays.
La France ne bénéficie d'aucun quota.

Système de qualification :
Les 95 quotas (par sexe) seront attribués sur la base du classement de qualification olympique, qui prendra en compte les résultats obtenus entre le 9 juillet 2022 au 14 avril 2024.

Cyclisme sur route :
4 athlètes maximum (par sexe) par pays pour la course en ligne, 2 pour le contre-la-montre.
La France bénéficie de 2 quotas (par sexe) pour l'épreuve en ligne mais d'aucun quota pour le contre-la-montre.

Système de qualification :
Course en ligne :
le classement mondial des nations, arrêté au mois d'octobre 2023, permettra de distribuer 80 quotas (par sexe). Les quotas restants seront distribués via les résultats aux Mondiaux 2023 (août, en Grande-Bretagne).
Contre-la-montre :
le classement mondial des nations, arrêté au mois d'octobre 2023, permettra de distribuer 25 quotas (par sexe), dans la limite d'un quota par pays. Les 10 quotas restants seront attribués aux 10 meilleurs pays aux Mondiaux 2023, avec la possibilité pour un pays ayant déjà un quota d'en obtenir un deuxième.

GolfPériode de qualification : 13 juin 2022 au 24 juin 2024
120 athlètes (60 femmes, 60 hommes).
La France bénéficie de 2 quotas (1 pour les femmes, 1 pour les hommes).
Encore possible de décrocher 6 quotas (3 par sexe).

Système de qualification :
L'ensemble des quotas sera attribué via le classement olympique, qui prend en compte les résultats obtenus entre le 13 juin 2022 et le 17 juin 2024 pour les hommes et entre le 20 juin 2022 et le 24 juin 2024 pour les femmes.

Gymnastique Artistique192 athlètes (96 femmes et 96 hommes).
La France bénéficie de 2 quotas (1 pour les femmes, 1 pour les hommes).
Encore possible de décrocher 8 quotas (4 pour les femmes, 4 pour les hommes).

Système de qualification :
Qualification par équipes : 12 pays par sexe ont la possibilité de qualifier leur équipe, avec les 5 quotas individuels qui vont avec, lors des Mondiaux 2022 et 2024. Les États-Unis, la Grande-Bretagne et le Canada chez les femmes ainsi que la Chine, le Japon et la Grande-Bretagne chez les hommes ont décroché leur qualification en finissant sur le podium à Liverpool en novembre 2022. 9 autres billets par sexe seront en jeu en Belgique en octobre 2023.
Qualification individuelle : en cas de non-qualification via la compétition par équipes, les athlètes auront la possibilité de décrocher des quotas individuels. Les compétitions prises en compte seront les Mondiaux 2023, la Coupe du monde 2024 et les Championnats continentaux 2024.

Gymnastique Rythmique94 athlètes.
La France bénéficie de 6 quotas (1 pour l'épreuve individuelle et 1 pour l'ensemble, qui comprend 5 athlètes).
Encore possible de décrocher 1 quota pour l'épreuve individuelle.

Système de qualification :
L'ensemble des quotas sera distribué à l'issue de trois épreuves, les Mondiaux 2022 et 2023 ainsi que les Championnats continentaux 2024.

HaltérophiliePériode de qualification : du 1er août 2022 au 28 avril 2024.
120 athlètes. 5 catégories par sexe. 12 athlètes par catégorie.
La France bénéficie de 4 quotas (2 chez les femmes, 2 chez les hommes).
Encore possible de décrocher 2 quotas supplémentaires (1 chez les femmes, 1 chez les hommes).

Système de qualification :
Les quotas seront distribués de manière nominative sur la base du classement de qualification olympique, qui prendra en compte les résultats de sept compétitions disputées entre le 1er août 2022 et le 28 avril 2024.

JudoPériode de qualification : du 24 juin 2022 au 23 juin 2024.
372 athlètes (186 femmes, 186 hommes).
La France bénéficie de 14 quotas (7 chez les femmes, 7 chez les hommes), soit un représentant par catégorie de poids.
Elle est également assurée de défendre son titre par équipes mixtes.

Système de qualification :
Le classement de qualification olympique prendra en compte les résultats obtenus entre le 24 juin 2022 et le 23 juin 2024.

SkateboardPériode de qualification : du 22 juin 2022 au 24 juin 2024.
88 athlètes (44 femmes, 44 hommes).
12 athlètes maximum par pays (3 par épreuve).
La France bénéficie de 4 quotas (2 pour les femmes, 2 pour les hommes).
Encore possible de décrocher 8 quotas (4 pour les femmes, 4 pour les hommes).

Système de qualification :
L'ensemble des quotas sera attribué via le classement olympique, qui prendra en compte les résultats obtenus entre le 22 juin 2022 et le 24 juin 2024.

Surf48 athlètes (24 femmes, 24 hommes).
6 athlètes maximum par pays (3 par épreuve).
La France bénéficie de 2 quotas (1 pour les femmes, 2 pour les hommes).
Encore possible de décrocher 4 quotas (2 pour les femmes, 2 pour les hommes).

Système de qualification :
Qualifications nominatives : 8 femmes et 10 hommes seront qualifiés via le classement WSL CT 2023. 5 hommes et 5 femmes le seront à la suite des ISA World Surfing Games 2023 et des Jeux Panaméricains 2023. 5 hommes et 7 femmes décrocheront leur qualification lors des ISA World Surfing Games 2024.
Qualifications via les Comités Nationaux Olympiques : les pays vainqueurs des ISA World Surfing Games 2022 et 2024 décrocheront un quota. Le Japon chez les hommes et les États-Unis chez les femmes ont obtenu les premiers quotas le 24 septembre 2022 à Huntington Beach.

TaekwondoPériode de qualification : jusqu'en décembre 2023
128 athlètes (64 par sexe)
4 catégories par sexe (1 athlète maximum par pays par catégorie)
La France bénéficie de 4 quotas (2 pour les femmes, 2 pour les hommes).
Encore possible de décrocher 4 quotas (2 pour les femmes, 2 pour les hommes).

Système de qualification :
- 20 quotas par sexe via le classement olympique, arrêté après la finale du Grand Prix en décembre 2023.
- Les cinq meilleurs athlètes par catégorie de poids seront qualifiés.
- 4 quotas par sexe via le classement des WT Grand Slam Champions Series en décembre 2023.

TennisPériode de qualification : jusqu'au 10 juin 2024
64 athlètes par sexe en simple, 32 paires par sexe en double, 16 paires en double mixte.
Par pays, maximum 4 athlètes en simple, 2 paires par sexe en double, 1 paire en double mixte.
La France bénéficie de 6 quotas (3 pour les femmes, 3 pour les hommes).
Encore possible de décrocher 6 quotas (3 pour les femmes, 3 pour les hommes).

Système de qualification :
En simple : 56 quotas seront délivrés aux 56 premiers des classements ATP et WTA au 10 juin 2024. Les 8 quotas restants seront attribués par l'ITF via des qualifications continentales.
En double : Les 32 paires par sexe seront qualifiées via des admissions directes. D'abord pour les 10 premiers des classements de double au 10 juin 2024, puis par un classement combiné.
En double mixte : Les 16 paires seront qualifiées via des admissions directes, en prenant en compte un classement combiné au 10 juin 2024.

TirPériode de qualification : 14 août 2022 au 9 juin 2024
340 athlètes (170 par sexe).
La France bénéficie de 12 quotas (6 pour les femmes, 6 pour les hommes), soit une place par épreuve individuelle.
Encore possible de récupérer 12 quotas (6 pour les femmes, 6 pour les hommes).

Système de qualification :
Entre le 14 août 2022 et le 9 juin 2024, une liste de compétitions délivrant des quotas pour chaque épreuve a été établie. Sacrée championne du monde de trap en septembre, Carole Cormenier a validé un billet pour Paris 2024. Même chose pour Clément Bassaguet, médaillé d'or européen en pistolet 25 m vitesse olympique en septembre.
Les équipes mixtes seront composées d'athlètes déjà qualifiés dans une épreuve individuelle.

TriathlonPériode de qualification : 27 mai 2022 au 27 mai 2024.
110 athlètes, 3 par sexe par pays max.
La France bénéficie de 4 quotas (2 pour les femmes, 2 pour les hommes), plus le relais mixte.
Encore possible de décrocher 2 quotas (1 pour les femmes, 1 pour les hommes).

Système de qualification :
Les quotas seront distribués via le classement pour la qualification olympique, qui prend en compte les résultats obtenus entre le 27 mai 2022 et le 27 mai 2024.

VTTPériode de qualification : 7 mai 2022 au 26 mai 2024.
72 athlètes (36 femmes, 36 hommes).
La France bénéficie de 2 quotas (1 pour les femmes, 1 pour les hommes).
Encore possible de décrocher 2 quotas (1 pour les femmes, 1 pour les hommes).

Système de qualification :
Les quotas seront attribués grâce aux points acquis dans les courses UCI qui ont lieu pendant la période de qualification olympique, du 7 mai 2022 au 26 mai 2024.

Ça n'a pas commencé

AthlétismeModalités officielles non communiquées.
Les athlètes français devront réussir les minima fixés par la FFA.

Aviron502 athlètes (251 femmes, 251 hommes).
La France bénéficie de 2 quotas (1 pour les femmes, 1 pour les hommes) sur 48 possibles.

Système de qualification :
- Dans chaque épreuve des Mondiaux de Belgrade (3 au 10 septembre 2023), une place minimale à atteindre (différentes suivant les classes de bateaux) a été fixée pour se qualifier.
- En cas de non qualification via les Mondiaux, possibilité d'obtenir des quotas via les régates continentales de qualification (date et lieu à confirmer) ou la régate finale de qualification, prévue en mai 2024.

BadmintonPériode de qualification : 1er mai 2023 au 28 avril 2024.
172 athlètes (86 femmes, 86 hommes).
La France bénéficie de 2 quotas (1 pour les femmes, 1 pour les hommes) sur 16 possibles.

Système de qualification :
Le classement "Race to Paris", qui prendra en compte les résultats obtenus entre le 1er mai 2023 et le 28 avril 2024, permettra d'attribuer les 35 quotas en simple (par sexe), les 36 quotas en double (par sexe) et les 16 quotas en double mixte.

Beach-volley24 paires (par sexe) par pays.
2 paires maximum (par sexe) par pays.
2 paires françaises (1 pour les femmes, 1 pour les hommes) sont déjà qualifiées. Encore possible de qualifier 2 paires (1 pour les femmes, 1 pour les hommes).

Système de qualification :
- 1 quota (par sexe) pour les vainqueurs des Mondiaux 2023 (octobre au Mexique).
- 17 paires qualifiées (par sexe) via le classement olympique FIVB, qui prendra en compte les 12 meilleures performances réalisées par une paire entre le 1er janvier 2023 et le 10 juin 2024.
- 5 paires qualifiées (par sexe) via les 5 TQO organisés du 13 au 23 juin 2024.

BMX Freestyle12 athlètes par épreuve (par sexe). 2 athlètes maximum (par sexe) par pays.
La France bénéficie de 2 quotas (1 pour les femmes, 1 pour les hommes).
Encore possible de récupérer 2 quotas (1 pour les femmes, 1 pour les hommes).

Système de qualification :
- 6 quotas (par sexe) via la série d'épreuves de qualification olympique (en 2024, date et lieu à définir).
- 5 quotas via les Mondiaux 2022 (9 au 13 novembre à Abu Dhabi) et 2023 (3 au 13 août en Ecosse).

BoxePériode de qualification : 1er janvier 2023 au 31 mai 2024
248 athlètes (124 femmes, 124 hommes).
13 catégories (7 pour les hommes, 6 pour les femmes).
La France bénéficie de 7 quotas (hommes et femmes confondus).

Système de qualification :
- 20 femmes et 26 hommes se qualifieront lors des Championnats du monde 2023 (en Ouzbékistan, date à déterminer).
- 36 femmes et 42 hommes se qualifieront via le classement olympique au 31 décembre 2023.
- 56 femmes et 42 hommes seront désignés grâce au classement olympique au 31 mars 2024. 7 places (femmes et hommes confondus) reviendront aux 7 françaises ou français les mieux classés.
-12 femmes et 14 hommes seront qualifiés lors d'un tournoi en mai 2024, chaque finaliste obtenant son billet pour Paris.

Breaking16 athlètes par épreuve (par sexe).
2 athlètes maximum (par sexe) par pays.
La France bénéficie de 2 quotas (1 pour les femmes, 1 pour les hommes).
Encore possible de récupérer 2 quotas (1 pour les femmes, 1 pour les hommes).

Système de qualification :
- 1 quota (par sexe) pour le vainqueur des Jeux européens 2023 (juin, en Pologne).
- 1 quota (par sexe) pour le vainqueur des Mondiaux 2023 (septembre, en Belgique).
- 7 quotas (par sexe) via la série de qualification olympique, de mars à juin 2024.

Canoë Slalom3 épreuves différentes. 1 athlète maximum (par sexe) par pays.
La France bénéficie de 2 quotas (1 pour les femmes, 1 pour les hommes).
Encore possible de récupérer 4 quotas (2 pour les femmes, 2 pour les hommes).

Système de qualification :
- 15 quotas (par sexe) via les Mondiaux 2023 (septembre, en Grande-Bretagne).
- 1 quota (par sexe) via la compétition qualificative européenne (date et lieu à confirmer).

Canoë Sprint5 épreuves différentes. 1 bateau maximum (par sexe) par pays.
La France bénéficie de 4 quotas (2 pour les femmes, 2 pour les hommes).
Encore possible de récupérer 6 quotas (3 pour les femmes, 3 pour les hommes).

Système de qualification :
- 37 quotas (par sexe) via les Mondiaux 2023 (août, en Allemagne).
- 8 quota (par sexe) via la compétition qualificative européenne (date et lieu à confirmer).

EquitationConcours complet :
- 65 couples, 3 couples maximum par pays.
- La France bénéficie de 3 quotas, soit le maximum.
- Les couples seront sélectionnés par la FFE.

Dressage :
- 60 couples. 3 couples maximum par pays.
- La France bénéficie de 3 quotas, soit le maximum.
- Les couples seront sélectionnés par la FFE.

Saut d'obstacles :
- 75 couples, 3 couples maximum par pays.
- La France bénéficie de 3 quotas, soit le maximum.
- Les couples seront sélectionnés par la FFE.

Escalade vitesse14 athlètes (par sexe) par épreuve.
2 athlètes maximum (par sexe) par pays.
La France bénéficie de 2 quotas (1 pour les femmes, 1 pour les hommes).
Encore possible de récupérer 2 quotas (1 pour les femmes, 1 pour les hommes).

Système de qualification :
- 2 quotas (par sexe) pour les deux premiers des Mondiaux 2023 (août, en Suisse).
- 1 quota (par sexe) pour le vainqueur de l'épreuve de qualification européenne 2023 (septembre, en Italie).
- 5 derniers quotas à distribuer lors de la série d'épreuves de qualification olympique en 2024, dans un lieu à déterminer.

Escalade combiné18 athlètes (par sexe) par épreuve.
2 athlètes maximum (par sexe) par pays.
La France bénéficie de 2 quotas (1 pour les femmes, 1 pour les hommes).
Encore possible de récupérer 2 quotas (1 pour les femmes, 1 pour les hommes).

Système de qualification :
- 3 quotas (par sexe) pour les trois premiers des Mondiaux 2023 (août, en Suisse).
- 1 quota (par sexe) pour le vainqueur de l'épreuve de qualification européenne 2023 (septembre, à Laval).
- 10 derniers quotas à distribuer lors de la série d'épreuves de qualification olympique en 2024, dans un lieu à déterminer.

EscrimePériode de qualification : 3 avril 2023 au 1er avril 2024.
204 athlètes (102 femmes, 102 hommes).
3 athlètes maximum (par sexe) par arme.
La France bénéficie de 6 quotas (à répartir entre les armes).
Encore possible de récupérer 12 quotas.

Système de qualification :
- Dans chaque arme (épée, fleuret, sabre), le classement par équipes au 1er avril 2024, qui prendra en compte les résultats obtenus entre le 3 avril 2023 et le 1er avril 2024, délivrera 4 quotas aux 4 meilleures équipes. Chaque pays qualifié par équipes qualifie directement 3 athlètes pour l'épreuve individuelle.
- Si une équipe de France ne figure pas parmi les 4 premières équipes au classement mondial, elle devra être la première équipe européenne à partir de la 5e place pour se qualifier. Si ce n'est pas le cas, elle devra bénéficier du quota de la France.

Lutte288 athlètes (96 femmes, 192 hommes).
18 athlètes maximum par pays (6 femmes, 12 hommes). Un athlète par épreuve.
La France ne bénéficie d'aucun quota.

Système de qualification :
- Dans chaque catégorie, les 5 premiers athlètes aux Mondiaux 2023 (16 au 24 septembre en Russie) décrocheront un quota.
- Dans chaque catégorie, les 2 premiers au TQO continental (4 au 7 avril 2024, lieu à déterminer) décrocheront un quota.
- Dans chaque catégorie, les 2 premiers au TQO mondial (9 au 12 mai 2024, lieu à déterminer) décrocheront un quota.

NatationPériode de qualification : 1er mai 2023 et le 23 juin 2024.
852 athlètes, 52 athlètes maximum par pays (26 hommes, 26 femmes), avec deux athlètes maximum par épreuve individuelle.
3 relais par sexe et 1 relais mixte.
La France ne bénéficie d'aucun quota.

Système de qualification :
Épreuves individuelles : réaliser les minima olympiques entre le 1er mai 2023 et le 23 juin 2024.
Relais : dans chaque épreuve, les trois premiers pays aux Mondiaux 2023 (14 au 30 juillet au Japon) se qualifieront. Les 13 autres places par épreuve seront réparties selon les résultats obtenus aux Mondiaux 2024 (2 au 18 février au Qatar).

Natation Artistique96 athlètes.
La France bénéficie de 8 quotas (un ballet de 8 athlètes et un duo), soit le maximum.
Les nageuses seront sélectionnées par la FFN.

Natation Eau libre44 athlètes (22 femmes, 22 hommes).
La France bénéficie de 2 quotas (1 pour les femmes, 1 pour les hommes).
Encore possible de décrocher 2 quotas (1 pour les femmes, 1 pour les hommes).

Système de qualification :
- 3 quotas (par sexe) seront distribués aux 3 premiers des Mondiaux 2023 (14 au 30 juillet au Japon).
- 13 autres places par épreuve seront réparties selon les résultats obtenus aux Mondiaux 2024 (2 au 18 février au Qatar).

Pentathlon Moderne72 athlètes (36 femmes, 36 hommes).
La France bénéficie de 2 quotas (1 pour les femmes, 1 pour les hommes).
Encore possible de décrocher 2 quotas (1 pour les femmes, 1 pour les hommes).

Système de qualification :
- 1 quota par sexe pour l'athlète vainqueur de la finale de la Coupe du monde UIPM 2023.
- 8 quotas par sexe via les Championnats d'Europe 2023.
- 3 quotas pour les athlètes non qualifiés les mieux classés aux Mondiaux 2023.
- 3 quotas pour les athlètes non qualifiés les mieux classés aux Mondiaux 2024.
- 6 quotas pour les 6 athlètes non qualifiés les mieux classés au classement olympique au 17 juin 2024.

Plongeon136 athlètes (68 par sexe).
Maximum 16 athlètes (8 femmes, 8 hommes) par pays.
La France bénéficie de 8 quotas (4 pour les femmes, 4 pour les hommes).
Encore possible de décrocher 8 quotas (4 pour les femmes, 4 pour les hommes).

Système de qualification :
Épreuves individuelles : Dans chaque épreuve, les 12 premiers par sexe aux Mondiaux 2023 (14 au 30 juillet au Japon) obtiendront un quota. Ensuite, le vainqueur du Championnat continental (date et lieu à confirmer) obtiendra un quota. Enfin, les Mondiaux 2024 (2 au 18 février au Qatar) délivreront les 12 derniers quotas.
Épreuves synchronisées : Un pays ne peut obtenir qu'un quota par épreuve synchronisée et la France est déjà assurée d'avoir un duo dans toutes les épreuves (deux épreuves par sexe).

Tennis de Table172 athlètes (86 par sexe).
6 athlètes maximum par pays et par sexe.
La France bénéficie de 6 quotas (3 pour les femmes, 3 pour les hommes), soit le maximum.

Système de qualification :
La France ayant atteint le maximum de quotas, les places seront attribuées nominativement via le classement mondial du 7 mai 2024 pour le double mixte et du 18 juin 2024 pour les autres épreuves (sous réserve de confirmation).

Tir à l'arcPériode de qualification : 28 juillet 2023 au 28 juin 2024.
128 athlètes (64 athlètes par sexe).
Maximum 3 athlètes par pays (par sexe) en cas de participation par équipes. Sinon 1 athlète maximum.
La France bénéficie de 6 quotas (3 pour les femmes, 3 pour les hommes).

Système de qualification :
Les quotas obtenus par la France seront distribués de manière nominative aux athlètes sur la base des résultats obtenus entre 28 juillet 2023 au 28 juin 2024, soit la période pour effectuer le score minimum de qualification (MQS), établi par la fédération internationale.

Trampoline16 athlètes par sexe, 2 maximum par pays pour trois pays puis 1 maximum pour les autres pays.
1 quota hommes et 1 quota femmes déjà attribués à la France.

Système de qualification :
- 8 quotas non nominatifs via les 8 meilleurs athlètes des Mondiaux 2023 (novembre). Maximum un quota par pays.
- 4 quotas non nominatifs via le classement olympique (entre février 2023 et avril 2024).
- 4 quotas au meilleur athlète non qualifié aux Championnats continentaux.

Voile4 épreuves par sexe et 2 épreuves mixtes.
La France bénéficie d'un quota par épreuve, soit dix embarcations. C'est le maximum.
Les quotas seront attribués nominativement via les performances réalisées aux Mondiaux 2023 (10-20 août aux Pays-Bas) et aux Championnats d'Europe (date et lieu à confirmer).