OFFICIEL - L'assistance vidéo appliquée pour les barrages de Ligue 1 et Ligue 2

La principale instance du football allemand estime que l'outil d'assistance vidéo n'est pas assez exploité en Bundesliga depuis sa mise en place.

Didier Quillot, le directeur général exécutif de la LFP, et Pascal Garibian, le directeur technique national de l'arbitrage français, ont tenu une conférence de presse ce jeudi au cours de laquelle ils ont officialisé la mise en place de l'arbitrage vidéo à l'occasion des barrages en Ligue 1 et Domino's Ligue 2 (25 et 28 mai prochain, ndlr).

La dernière chronique de Verratti pour Goal

Didier Quillot a précisé que l'idée d'adopter l'arbitrage vidéo été "acceptée à l'unanimité" par le Conseil d'administration de la LFP alors que Pascal Garibian a tenu à préciser les termes à employer. "Je préfère parler d'assistance vidéo", a d'abord confié l'ancien arbitre français. Il a ensuite ajouté : "Les arbitres assistants vidéo n'ont pas vocation à tout corriger."

Pascal Garibian a par ailleurs précisé qu'il y aura un arbitre assistant vidéo et un arbitre assistant auxiliaire et que seul l'arbitre assistant communiquera directement avec l'arbitre terrain. Didier Quillot, lui, a tenu ces propos : "L'arbitrage vidéo est le sens de l'histoire et on considère que quand l'histoire est en marche il faut se mettre dans son sens".

Benjamin Quarez, au siège de la LFP (à Paris)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages