OFFICIEL : Neymar sur le banc pour PSG - Real Madrid

Ambre GodillonJournaliste Yahoo Sport

Alors qu’il disposait enfin de toute son attaque, Thomas Tuchel a fait un choix fort, en décidant de laisser Neymar Jr sur le banc de touche pour affronter le Real Madrid.

C’est une décision logique, mais qui risque de faire parler. En effet, la composition officielle du Paris Saint-Germain pour cette 5ème journée de phase de groupe de Ligue des Champions est tombée, et Neymar Jr sera bien remplaçant pour cette affiche de gala face au Real Madrid.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Thomas Tuchel fait ainsi un choix fort : privilégier l’équilibre de son 4-3-3 et la continuité avec le trident offensif qui a disputé le plus de matches ensemble depuis le début de la saison, et le même que celui lancé lors du dernier match européen face à Bruges.

Une décision logique, puisque Neymar Jr était finalement l’homme le moins en forme de l’attaque francilienne, n’ayant disputé qu’une heure de jeu face à Lille après un mois et demi d’absence. Mais une décision difficile, aussi, pour l’entraîneur, bien conscient que les superstars de son équipe voulaient toutes disputer ce match de gala, dans l’antre du Bernabeu. Surtout un certain Neymar, joueur le plus cher de l’histoire, qui n’avait pas encore pris part au moindre match de Ligue des Champions cette saison...

Des décisions difficiles peuvent arriver. J’ai confiance en mes joueurs et je sais que nous sommes prêts pour accepter des décisions dures tactiquement ou personnellement. Nous sommes intelligents et c’est nécessaire si on veut combattre une équipe comme le Real Madrid. Il faut accepter les décisions pour l’équipe”, avait ainsi déclaré ce lundi Thomas Tuchel en conférence de presse.

En effet, il semblait difficile d’envoyer les deux hommes en formes du moment - Angel Di Maria et Mauro Icardi - sur le banc de touche, comme il aurait été difficile de justifier la présence de Neymar - à court de forme - au détriment de Kylian Mbappé, qui sortait simplement d’une fièvre grippale.

À noter que l’autre victime de cette composition est évidemment Edinson Cavani, dont les observateurs semblent taire l’absence. Le Matador, qui avait inscrit deux buts avec l’Uruguay durant la trêve internationale, ne semble pas avoir réussi à bouleverser la hiérarchie dans l’esprit de son coach, tant Mauro Icardi affole les statistiques. De nouveau décisif face à Lille ce week-end, l’Argentin est impliqué dans pas moins de 11 buts en 11 rencontres dans la capitale. De quoi faire douter le meilleur buteur de l’histoire du PSG, qui n’a plus marqué depuis le mois d’août dernier, emprunté par deux mois d’absence.



À lire aussi