OL – ASSE : Comparatif business complet du derby

Thomas
·2 min de lecture
OL ASSE business
OL ASSE business

Les tribunes du Groupama Stadium devront rester vide, le temps du derby OL ASSE, ce dimanche en soiré.

Dans un derby de surcroît, l’envie et la glorieuse incertitude du sport nivèlent les valeurs. Et heureusement dans l’intérêt du jeu, du suspense et du spectacle, que cet OL – ASSE ne se dispute pas en chiffres. Sinon, les Gones sortiraient vainqueurs, d’à peu près tous les rounds : de la capacité à générer des revenus, au potentiel à investir, en passant par l’aspect communautaire et le soutien au stade.

Un budget trois fois supérieur pour l’OL que l’ASSE

Un chiffre résume finalement bien à lui seul, l’écart économique qui sépare les deux voisins : 3, comme le différentiel du budget entre l’Olympique Lyonnais et l’AS Saint-Etienne, à l’avantage du premier, cette saison 2020-21. Et encore est-il chez les deux en baisse, par la conséquence de la crise sanitaire soudaine et l’arrêt forcé du championnat au printemps. A ce moment là, Lyonnais et Stéphanois étaient hors des objectifs ; les premiers privés de joutes européennes, les autres contraints de lorgner vers le bas du tableau, pour rester parmi l’élite du foot français.

Un derby à huis clos au Groupama Stadium

Ce derby est peut-être le plus inédit, par la configuration à huis clos forcée, dans un Groupama Stadium qui eut été sinon rempli jusqu’à la gueule, au-delà des 47 299 spectateurs enregistrés en moyenne, la saison dernière, entre son coup d’envoi en août, et la fin décidée en mars. Les conséquences à cela, nous les avons déjà et plusieurs fois détaillées, elles sont terribles pour les recettes liées à la billetterie, à Lyon, elle pèse plus de 13% du produit des activités et 8% à Saint-Etienne. Ajouté à la baisse à prévoir des droits de l’audiovisuel et le manque à gagner, sur ces seuls postes de recettes, est déjà élevé.