OL, Aulas : "Nous avons un grand entraîneur"

Goal.com

L'Olympique Lyonnais est en demi-finale de la Coupe de France. Les Gones ont remporté l'Olympico à domicile ce mercredi soir grâce à un but d'Houssem Aouar. L'OL est certes loin de ses standards en championnat mais reste en lice dans toutes les compétitions. En zone mixte, Jean-Michel Aulas était en grande forme. Le dirigeant de l'Olympique Lyonnais était heureux après la victoire et en a profité pour encenser Rudi Garcia, mais aussi être ironique au sujet de l'Olympique de Marseille.

OL - Jean-Michel Aulas sur Rudi Garcia : "Il faut respecter l’homme et son travail"

"C'est la preuve qu'on a un grand entraîneur. Je voudrais tirer un grand coup de chapeau à Rudi Garcia, qui a su déjouer tous les pronostics. Il a battu une équipe au-dessus de lui. Il va falloir changer les titres pour demain! Ceci étant, c'est une grande satisfaction. Je pense qu'il faut avoir une grande humilité en football, savoir respecter le travail des uns et des autres, et surtout les performances sur une longue durée. Parce qu'il y a un moment, c'est vraiment fatigant", a avancé le président de l'OL en zone mixte.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

"Nous avons battu un OM supersonique"

Rudi Garcia Lyon
Rudi Garcia Lyon

"C'est vraiment une grande satisfaction. On le lit tous les jours dans tous les médias : Marseille est une grande équipe avec une différence abyssale avec notre OL. Nous l'avons battue à la régulière avec des conditions d'accueil formidable, j'ai invité ses dirigeants à déjeuner, son bus n'a pas été caillassé et la vidéo assistance a fonctionné normalement ! Malgré nos blessures et les suspensions, nous avons battu un OM supersonique qui n'avait pas pris de but cette année", a ajouté Jean-Michel Aulas.

Lyon, la nouvelle pique d'Aulas sur les déficits de l'OM

"Nos résultats financiers présentés ce mercredi sont aussi excellents. Il n'y avait pas photo entre les deux équipes. Si nous avions transformé le penalty, l'affaire aurait été entendue encore plus vite. Je pense qu'il y a eu aussi une petite erreur sur un hors-jeu qui n'y était pas en première période et le carton rouge aurait pu être sorti sur un Marseillais. C'était encore une action de but annihilée. J'ai vu une équipe qui en voulait et qui a su montrer une condition physique supérieure et imposer une meilleure technique", a conclu le président de l'OL.

Un peu plus tôt dans la journée, en marge de la présentation des résultats trimestriels, Jean-Michel Aulas avait déjà encensé son entraîneur : "Je n’ai pas compris la violence à son sujet. Il a montré son talent, il faut respecter l’homme et son travail. Il a été choisi par des professionnels du football, Gérard Houllier et Juninho entre autres. Je le connais mieux depuis son arrivée. Je vois tous les joueurs qui travaillent avec lui : il a redressé la qualité de jeu et les performances. On a gagné les matches essentiels pour être dans toutes les compétitions. L’état d’esprit dans le vestiaire s’est transformé. Ce n’est pas moi qui le dis, c’est Juninho, Gérard et les autres. C’est un grand travailleur. Il a fait l’unité entre les nouveaux et les anciens dans le staff technique. Il a signé un contrat d’un an et demi avec nous. Il est lié à la performance. Si on analyse objectivement cela avec les circonstances, la performance est dans le sens de l’évolution positive".

À lire aussi