OL, Aulas prend la défense de Genesio

Jean-Michel Aulas a ouvert la porte à un départ d'Alexandre Lacazette et a réagi aux récents propos de Corentin Tolisso et Maxime Gonalons.

L'Olympique Lyonnais n'a pas préparé de la meilleure manière le choc face au Besiktas en quart de finale d'Europa League. Les Gones se sont inclinés le week-end dernier contre le FC Lorient et bien évidemment, Bruno Genesio, entraîneur de l'OL a été en première ligne des critiques suite à cette performance ratée. Le technicien français est souvent critiqué ces dernières semaines par les supporters de l'OL sur les réseaux sociaux. Jean-Michel Aulas a pris la défense de son entraîneur ce lundi.

"Je suis étonné de voir quelques réactions sur les réseaux sociaux. Personnellement je ne partage pas ces avis-là. J’ai un peu l’expérience du management d’entraîneur. J’ai eu la plupart des grands entraîneurs français. Je pense aussi qu’évoquer la bonne qualité des entraîneurs étrangers par rapport aux Français... Le match contre la Roma a démontré cela car Bruno Genesio a pris l’avantage sur son homologue italien, alors qu’il avait pourtant la faveur de ceux qui critiquent quelques fois. Je me fonde sur des points précis. La culture tactique de Bruno est bien supérieure à ce qu’imagine un certain nombre de gens. Il s’entend bien avec ses joueurs. Il n’y a pas de faille. Ils s’entendent bien avec le comité de gestion dont moi le président. Il écoute. Il essaye un certain nombre de choses et il adapte. Il écoute. Il est tout à fait ouvert à des discussions que certains coaches réfutent par principe", a lancé Jean-Michel Aulas sur OL TV.

Le président de l'OL a illustré sa défense avec des statistiques : "Je regarde la moyenne de points par rapport aux quatre derniers entraîneurs. Avec 1,82, il est devant Hubert Fournier, Rémi Garde et Claude Puel. Il a un pourcentage de victoires très en avance avec 57 %. Alors, on préférerait être 2e du championnat comme l’an dernier, c’est vrai mais quand on regarde, on a deux points de plus que l’an dernier à la 32e journée. La seule différence, c’est que Monaco et Nice font un parcours extraordinaire. On a progressé dans plein de domaines. On est qualifié en quart de Ligue Europa. On est dans un process qui est en train de réussir. Il faut être derrière Bruno Genesio. On fera les comptes à la fin de saison". 

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages