OL-Besiktas: "La France n’est pas forcément préparée à gérer ce genre d’incidents", déplore Hourcade

Sociologue et spécialiste des supporters de football, Nicolas Hourcade souligne le manque de préparation des autorités françaises dans l’encadrement des supporters à risque. Un manque d’habitude lié aux nombreux arrêtés préfectoraux interdisant les déplacements de supporters en France. Et qui ont conduit à la mauvaise gestion des incidents lors d’OL-Besiktas.

Les arrêtés préfectoraux d’interdiction de déplacement des supporters se sont multipliés en France ces dernières années. Les autorités savent-elles encore appréhender les rencontres à risque ?

Je pense clairement que l’on paye le fait que la politique française de gestion des supporters en déplacement est d’interdire les supporters visiteurs dès qu’il y a un risque. Or, c’est extrêmement compliqué de gérer des foules importantes de supporters en déplacement pour un Euro ou pour un match de Coupe d’Europe et comme en plus, les policiers français n’ont pas l’habitude de gérer ce genre de situations, il n’y a pas de routine de travail, pas d’expertise en la matière. Et donc, on débouche sur des incidents graves comme ceux de Marseille pour Angleterre-Russie (lors de l’Euro 2016) et comme ceux de jeudi soir. Cela témoigne du fait que la France n’est pas forcément préparée, ou en tout cas moins bien préparée, que d’autres pays, à gérer genre d’incidents.

>> OL-Besiktas: Lyon peut-il être sanctionné par l'UEFA ?

Les mesures de sécurité étaient-elles suffisantes pour un match entouré d’un tel risque ?

Je pense que ce n’est pas une question de manque de moyens, mais une question de manque de méthode. Est-ce que les forces de sécurité publiques et privées françaises savent gérer un match comme celui ? Pas forcément, car elles n’en ont pas l’habitude...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages