OL: le coup de gueule de Garcia contre les "cadences infernales" du calendrier

Vent debout contre le calendrier. Deux jours après les lourdes blessures de Memphis Depay et Jeff Reine-Adélaïde, victimes d'une rupture des ligaments croisés lors du revers de l'Olympique Lyonnais contre le Stade Rennais en Ligue 1 (0-1), Rudi Garcia s'est insurgé contre les "cadences infernales" liées à l'enchaînement des matchs de championnat, de Ligue des champions et de coupes nationales.

"La trêve hivernale sera bienvenue. C'est une cadence inhumaine pour des joueurs de football. Jürgen Klopp s'est exprimé là-dessus. Il va falloir que les instances arrêtent de mettre des cadences infernales aux joueurs, sinon les meilleurs vont finir à l'infirmerie", a déclaré l'entraîneur lyonnais en conférence de presse, approuvant ainsi les propos du coach allemand de Liverpool sur le "déséquilibre entre le nombre de matchs et le repos nécessaire aux joueurs".

Pas mécontent de la disparition de la Coupe de la Ligue

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À la veille du huitième de finale de Coupe de la Ligue entre l'OL et le Toulouse FC (mercredi à partir de 18h45), Rudi Garcia en a profité pour se satisfaire de la disparition de cette compétition à l'issue de cette saison. "On aurait été bien contents entre Rennes et Reims d'avoir une semaine de repos. (...) Je suis obligé de ne pas tirer sur ceux qui sont un peu cuits par la répétition des matchs et qui pourraient se blesser", a-t-il notamment déclaré, prenant ensuite pour exemple l'Allemagne avec son championnat à 18 clubs et...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi