OL, Genesio : "Notre destin en main"

Bruno Genesio est convaincu que l'OL peut surmonter l'absence d'Alexandre Lacazette face à l'Ajax. Il a affiché sa confiance envers Nabil Fekir.

Battu par l'AS Monaco le week-end dernier, l'Olympique Lyonnais a perdu sa quatrième place au profit de Bordeaux et se retrouve désormais cinquième de Ligue 1. Les Gones comptent toutefois un match en moins et auront l'occasion de reprendre leur quatrième place en cas de carton plein lors des cinq derniers matches. Même si l'Europa League est l'objectif prioritaire, Bruno Genesio ne veut pas négliger la Ligue 1.

"Le championnat est important, on doit garder cette quatrième place. On a notre destin en main, et on doit gagner vendredi. Les joueurs qui n'ont pas joué contre Monaco ont de grande chance de jouer vendredi. Il faut faire attention au temps de jeu, c'est pourquoi on a mis des joueurs frais contre Monaco. Le classement ne veut rien dire pour l'instant parce qu'on a un match en retard. Il n'y a pas de panique. On veut juste atteindre cette quatrième place qui qualifiera le club pour une 21e Coupe d'Europe d'affilée, en cas de succès de Monaco ou Paris en Coupe de France. Bastia ? Il y a une crainte, parce que ça rajouterait un match supplémentaire entre la 37e et la 38e journée, et une rencontre supplémentaire avant une éventuelle finale de Ligue Europa. Mais on ne connait pas la décision, on la commentera quand elle tombera", a expliqué Bruno Genesio.

L'entraîneur de l'OL a évoqué le match contre Angers : "Je me dis qu'on peut finir quatrième et gagner la Ligue Europa, ce serait une très bonne saison. On raisonne comme ça, plutôt que de penser qu'on peut tout perdre. Angers est une équipe très athlétique, très performante sur coups de pied arrêtés, dans le domaine aérien. Elle est difficile à bouger, surtout à domicile, elle est bien préparée. Ils sont sur une bonne dynamique, avec cette qualification pour la finale de la Coupe de France mardi (2-0 contre Guingamp). Mais on a nos forces, notre confiance, et notre dynamique en Coupe d'Europe, notamment. Pour une fois, c'est l'adversaire qui sera plus fatigué que nous, ce sera différent".

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages