OL Groupe : six offres concrètes pour racheter les parts de Pathé et IDG ?

·1 min de lecture

Pathé et IDG Capital, qui détiennent 19 % et 20 % du capital d'OL Groupe, ont annoncé le mois dernier leur volonté de vendre leurs parts. Les actionnaires de l'OL disposeraient déjà de plusieurs offres.

Selon un article de Bloomberg paru ce jeudi après-midi, six investisseurs américains et européens auraient déposé des offres auprès de la banque Raine afin de racheter les parts de Pathé et des Chinois d'IDG, qui détiennent respectivement 19 % et 20 % du capital d'OL Groupe. Contactés ce jeudi, ils n'ont pas fait de commentaire.

Dans un communiqué conjoint envoyé le 9 mars, les deux actionnaires avaient rendu public leur souhait de vendre leurs parts, tout en précisant bien qu'ils privilégieraient « les parties souhaitant collaborer avec la direction actuelle afin de continuer à développer la vision du club et de s'appuyer sur l'héritage de l'Olympique Lyonnais ». Le président Jean-Michel Aulas, qui détient 28 % du club via sa holding familiale, ne compte d'ailleurs pas lâcher la barre de l'OL à court terme, ainsi qu'il l'avait confié dans les colonnes de L'Équipe le 15 décembre.

Le cours de l'action a frémi ce jeudi

Cet article de Bloomberg ayant fait frémir l'action OL dans la journée (environ 0,2 % de capital échangé aujourd'hui et 7 % de hausse), le club devrait communiquer dans la soirée, après la fermeture de la bourse afin de clarifier sa position dans cette période. Enfin, les chiffres annoncés dans cet article semblent assez éloignés de la réalité : les actions de Pathé et IDG sont évalués à 115 M€ par Bloomberg, mais cela ne tient pas compte des Osranes (*) et du nombre bien plus conséquents d'actions aujourd'hui que lors de l'introduction en 2007. Leur valeur serait donc plutôt d'environ 300 M€ aujourd'hui.

(*) Obligations subordonnées remboursables en actions nouvelles ou existantes.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles