OL/OM - Malaise : Les entraîneurs de Ligue 1 piquent une grosse colère après l’agression de Payet !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Quelques jours après les incidents qui ont empêché le bon déroulement du choc entre l’OL et l’OM, Christophe Galtier (OGC Nice) et Antoine Kombouaré (FC Nantes) ont affiché leur colère à la suite de ces nouveaux débordements.

La 14e journée de Ligue 1 devait s’achever avec l’un des gros chocs du Championnat opposant l’OL et l’OM, mais la fête a été gâchée par de nouveaux débordements. Au moment de tirer un corner, Dimitri Payet a reçu une bouteille de la part d’un spectateur du Groupama Stadium, provoquant l’arrêt de la rencontre dès la 5e minute. L’homme qui a jeté ce projectile sur le joueur de l’OM a été condamné mardi à six mois de prison avec sursis avec une période de probation de trois ans et une interdiction de stade pendant cinq ans. L’OL risque désormais à son tour de grosses sanctions après cet incident, qui n’est malheureusement pas le premier en Ligue 1 cette saison. Une situation qui agace les entraîneurs.

« Cette personne-là est un délinquant »

Présent en conférence de presse ce jeudi, Christophe Galtier a eu l’occasion de revenir sur les débordements survenus à Lyon il y a quelques jours, lui qui était aux premières loges des incidents du début de saison au cours de la rencontre entre l’OGC Nice et l’OM. « On a une personne qui a agressé un joueur. Cette personne-là est un délinquant. Que le match soit arrêté et qu’il ne reprenne pas, c’est tout à fait normal. Si ça arrive sur un arbitre, il n’y a même pas deux minutes de discussions, ce qui est normal. Donc quand…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles