OL-PSG, l'heure de vérité