OL : La sale affaire qui pourrait faire exploser en vol le projet d'Aulas

Jean-Michel Aulas se serait bien passé de cette affaire. Alors qu'il se verrait bien à la tête de la prochaine Ligue de football féminine, le président de l'OL a vu son club être condamné à une amende par le tribunal de football de la FIFA ce mardi dans le litige qui l'oppose à son ancienne joueuse, Sara Björk Gunnarsdóttir.

« Le seul poste qui m’intéresse est celui de président de la Ligue féminine ». Interrogé sur la succession de Noël Le Graët à la tête de la Fédération française de football, Jean-Michel Aulas est plutôt attiré par le football féminin, lui qui a été l'un des premiers dirigeants en France à bâtir une équipe féminine compétitive. Mais ce mardi, le dirigeant s'est fait une bien mauvaise publicité.

Pionnier dans le football féminin, l'OL condamné

Le tribunal de la FIFA a condamné l'OL dans le litige qui l'oppose à son ancienne joueuse, Sara Björk Gunnarsdóttir. Le club lyonnais devra verser près de 80 000€ à l'Islandaise, qui estime ne pas avoir été payé durant sa grossesse. Pour se défendre, l'OL a évoqué la loi française, qui lui permet d'arrêter de payer Gunnarsdóttir après trois mois de maternité. Mais la FIFA ne l'entend pas de cette oreille. Après le verdict, l'OL a publié un communiqué pour se défendre.

L'OL se défend

« Nous avons tout mis en œuvre pour accompagner Sara Björk Gunnarsdóttir dans sa maternité,…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com