OL, Valbuena : "Objectif finale"

Mathieu Valbuena a assuré que l'OL se déplace à Amsterdam pour battre l'Ajax et prendre une option pour une qualification en finale de C3.

Quatrième de Ligue 1, l'Olympique Lyonnais doit à tout prix remporter l'Europa League cette saison pour espérer disputer la Ligue des champions la saison prochaine. Ce mercredi, les Gones se déplacent à Amsterdam pour y affronter l'Ajax. Mathieu Valbuena n'a qu'une seule obsession en tête : remporter la demi-finale aller de C3 et faire un grand pas vers la finale de la compétition.

"C'est magnifique d'être dans le dernier carré, où peu de monde nous attendait. L'Ajax est une très belle équipe. Cela va être un match difficile. On a vécu des moments très, très forts en coupe d'Europe, mais on a tout fait pour ça. Quand on est en demi-finale, il faut augmenter l'exigence et être plus forts encore. On mérite d'être là, mais quand tu es dans le dernier carré, l'objectif est d'aller au bout, d'aller en finale. On sait que l'Ajax est invaincu en Ligue Europa et on s'attend à un match difficile. On est jeunes et on est tombés sur une équipe plus jeune que nous, alors je ne sais pas si on peut parler d'expérience. Encore une fois, ce sera à nous de rester sur ce qu'on a fait de bien, jusque-là, dans la compétition. Et il faudra se souvenir que rien ne sera décidé après ce match aller", a expliqué Mathieu Valbuena devant les médias.

Le milieu de l'OL est conscient que son équipe n'affiche pas le même visage en championnat et sur la scène européenne : "La Coupe d'Europe nous a procuré énormément d'émotions parce qu'on a mis tous les ingrédients qu'il faut pour être performants. C'est dommage de ne pas les avoir mis en Ligue 1, parce que je ne pense pas qu'on serait quatrièmes aujourd'hui. Mais aujourd'hui, on peut marquer l'histoire du club. Il va falloir en faire encore plus. En demi-finale, tout est plus difficile. Face à la Roma comme devant Besiktas, l'équipe a montré beaucoup de caractère, mais il faudra faire encore plus pour sortir l'Ajax. On vient ici pour gagner, mais on sait qu'on aura une grande équipe en face de nous. On était habitué à jouer l'aller à domicile. Mais quand on est dans le dernier carré, on ne peut pas calculer, et nous, on ne sait pas faire. Il faut s'attendre à souffrir, comme on a souffert à Rome et à Istanbul face à Besiktas. Cela avait renforcé le groupe".

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages