OL : Qui vend le plus de maillots à son nom chez les Gones ?

·2 min de lecture
Maillot OL vendus
Le maillot domicile sur les épaules de Lucas Paqueta, voilà l’association que les supporters de l’OL garçons préfèrent à l’achat, cette saison 2021-2022.

La fin d’année est une période charnière pour le commerce, cela vaut aussi dans le sport et le football, sur le domaine du merchandising. A ce point importante, que les clubs sont nombreux à développer leurs propres produits dérivés de Noël. Cela vaut notamment pour l’Olympique Lyonnais, qui revisite notamment le fameux pull en laine, ici proposé sous la forme d’un sweat. Mais l’essentiel des pièces écoulées sont les maillots, auxquels tout le monde s’identifie, des joueurs aux dirigeants, en passant par les supporters.

Plus d’un maillot sur deux vendus par l’OL est un domicile

Ces derniers en pincent majoritairement pour le modèle domicile qui représente plus d’une vente sur deux (57%), depuis l’entame de l’exercice, selon les données du directeur merchandising du club, Martial Nardone, pour Sportune. Et une part d’entre eux s’est pris d’intérêt pour l’édition third, mixant l’OL football et l’ASVEL basket, puisqu’ils sont liés statutairement l’un à l’autre. Il représente 20% des ventes et est en croissance de 160%.

Lucas Paqueta le préféré devant deux enfants du club

Pour porter ces maillots de la saison 2021-2022 signés de l’équipementier Adidas, les suiveurs de l’Olympique Lyonnais réclament surtout, le nom et numéro 10 du meneur brésilien, Lucas Paqueta. C’est lui qui domine sur les flocages, il partage le podium avec deux joueurs du cru, formés entre les murs du club : le numéro 8, Houssem Aouar et le 18, Rayan Cherki.

Chez les Fenottes, Ada Hegerberg a la grosse cote

Eux sont en vedette, mais ils ne sont pas les seuls, car à Lyon il y a les Gones de Peter Bosz et les Fenottes, de Sonia Bompastor. Sept Ligue des champions à l’actif du club, ça stimule forcément l’intérêt des supporters, qui vouent une préférence à la Norvégienne, Ada Hegerberg, première Ballon d’or de l’histoire du foot féminin, en 2018. Elle domine les ventes, avec la Tricolore, Amandine Henry et la milieu néerlandaise, Daniëlle van de Donk.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles