Olivier Giroud au Qatar : Le boycott impossible ?

Peu de choses en Europe ne doivent valoir l'amour de San Siro, certes. Mais cela avait dû manquer à Olivier Giroud, depuis un an et trois mois, de sentir ce Stade de France bouillant, scandant son patronyme à l'unisson. La dernière fois, c'était en juin 2021, alors que la grande tige de Chambéry signait un doublé face à la Bulgarie, à quelques jours d'un Euro où il ne grattera que 40 minutes de jeu en quatre parties. Depuis, le Français a découvert la Serie A, y a fait un carnage du haut de ses 35 berges, et a soulevé le scudetto. En Équipe de France, pourtant, son statut a continué de glisser vers la case de ceux dont Didier Deschamps ne sait pas vraiment quoi faire.

À deux buts de Thierry…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com