Olivier Giroud envoie l'AC Milan en 8es de finale de Ligue des champions

Olivier Giroud a brillé contre Salzbourg. (D. Mascolo/Reuters)

Auteur d'un doublé et de deux passes décisives, Olivier Giroud a été le grand artisan du succès de l'AC Milan face au RB Salzbourg (4-0) qui envoie le club lombard en 8es de finale de la Ligue des champions.

Alors que la première place du groupe E était assurée pour Chelsea avant même le coup d'envoi de cette 6e et dernière journée de la phase de poules, l'AC Milan et le RB Salzbourg se disputaient la finale pour la 2e place ce mercredi soir à San Siro. Les Autrichiens, qui s'étaient hissés pour la première fois de leur histoire en 8es de finale de Ligue des champions la saison dernière (où ils avaient subi la loi du Bayern Munich, [1-1, 1-7]) poursuivront leur campagne continentale en Ligue Europa.


lire aussi

Le film du match AC Milan - RB Salzbourg


Olivier Giroud intenable

Emmenée par un Olivier Giroud intenable (2 buts, 2 passes décisives), la formation de Stefano Pioli s'est imposée sans trembler 4-0. Après une première alerte signée Theo Hernandez, dont la frappe croisée du gauche a échoué sur le poteau de Köhn (3e), Giroud a ouvert le score dès la 14e minute en reprenant de la tête un corner de Tonali. Un quart d'heure plus tard, l'attaquant international des Bleus a cru s'offrir un doublé, en suivant un tir de Hernandez relâché par le gardien (26e) mais il était hors-jeu au moment de la frappe de son compatriote. Fébriles en défense où la charnière Kjaer-Tomori a souffert, les Rossoneri se sont fait quelques frayeurs en première période, mais Tatarusanu a repoussé les tentatives d'Adamu (17e, 45e) et Sucic (38e).

En faisant le break dès le retour des vestiaires grâce à une tête de Krunic, sur une remise de Giroud à la réception d'un centre de Rebic (46e), le club lombard s'est rendu la seconde période beaucoup plus confortable. Poison constant pour l'arrière-garde autrichienne, Giroud a donné plus d'ampleur à la victoire milanaise en reprenant en force du gauche un ballon mal dégagé par Dedic (57e). Le match aurait pu tourner à la correction pour les hommes de Matthias Jaissle mais Leao, après avoir oublié Giroud seul dans la surface (60e), trouvait la barre sur un centre de Hernandez (66e).

En fin de match, lancé par Giroud, Junior Messias scellait la victoire milanaise d'une frappe enroulée du gauche (90e+1).