Olivier Giroud permet à l'AC Milan de s'imposer contre la Sampdoria

Olivier Giroud félicité par ses coéquipiers. (DANIELE MASCOLO/Reuters)

Malgré l'exclusion de Leao à l'entame de la deuxième période, et grâce à un but d'Olivier Giroud, l'AC Milan a battu la Sampdoria à Gênes samedi soir (2-1). Un succès qui permet aux Milanais de revenir à hauteur de Naples en tête de la Serie A.

Olivier Giroud remet ça. Déjà décisif face à l'Inter samedi dernier (3-2, un but, une passe décisive), l'attaquant français a offert la victoire à l'AC Milan, pourtant réduite à dix pendant plus de 45 minutes, sur la pelouse de la Sampdoria Gênes samedi soir (2-1), à l'occasion de la 6e journée de Serie A.

lire aussi

Le film de Sampdoria Gênes - AC Milan

Il n'aura fallu qu'une occasion aux Rossoneri pour ouvrir le score. Et comme souvent cette saison, c'est Rafael Leao qui en fut à l'origine. Parti de sa moitié de terrain, le Portugais a remonté le ballon avant de combiner avec Olivier Giroud dans la surface puis de servir Junior Messias sur la droite. Arrivé lancé, le Brésilien a alors ouvert son pied gauche pour battre un Emil Audero pas très habile sur ce coup-là (6e).

Les Milanais ont ensuite cru doubler la mise un quart d'heure plus tard sur une tête de Charles De Ketelaere mais une position de hors-jeu d'Olivier Giroud au départ de l'action a obligé Michael Fabbri, assisté du VAR, de refuser le but.

Devant à la pause, l'AC Milan s'est compliqué la tâche dès le retour des vestiaires en étant réduit à dix à la suite d'un deuxième carton jaune de Rafael Leao. Déjà coupable d'une main dans la figure de Bartosz Bereszynski en début de rencontre, l'ancien Lillois a tapé dans le visage d'Alex Ferrari au lieu du ballon en tentant un retourné.

Maignan décisif en fin de match

En infériorité numérique, les Milanais ont été rejoints au score dix minutes plus tard. Au premier poteau, le Serbe Filip Djuricic a devancé Mike Maignan à la réception d'un centre de Tommaso Augello venu de la gauche. Ce but laissait entrevoir alors une fin de match compliquée pour Milan.

Mais c'était sans compter Olivier Giroud. Si le Français avait causé en première période l'annulation du but de son coéquipier belge, c'est lui qui a provoqué, et transformé, un penalty sifflé à la 65e minute. Une tête déviée par la main de Gonzalo Villar dans la surface, puis une frappe dans la lucarne gauche d'Audero et voilà les Milanais de nouveau devant au score.

Cet avantage, cependant, n'aurait pas été préservé si Mike Maignan n'avait pas repoussé 2 tirs d'affilée des Génois à trois minutes de la fin du temps réglementaire. Grâce, aussi, à l'ancien Lillois, les champions d'Italie sont de nouveau à hauteur de Naples, vainqueur de La Spezia plus tôt dans la journée, en tête de la Serie A.

lire aussi

Le classement de Serie A

lire aussi

Les résultats de la 6e journée de Serie A