Olympique de Marseille : le grand chamboule-tout

Par Guillaume Paret
·1 min de lecture
L'ancien président de l'OM, Jacques-Henri Eyraud, évincé après plus de quatre années tumultueuses à la tête du club marseillais.
L'ancien président de l'OM, Jacques-Henri Eyraud, évincé après plus de quatre années tumultueuses à la tête du club marseillais.

Une page se tourne sur la Canebière. Arrivé à l'automne 2016 dans la cité phocéenne, Jacques-Henri Eyraud a été remercié de son poste de président de l'Olympique de Marseille. Dans un communiqué publié vendredi, Frank McCourt, le propriétaire américain du club, précise que l'homme d'affaires français a été remplacé par Pablo Longoria, jusque-là directeur du football. Dans le même temps, le coach argentin Jorge Sampaoli (60 ans) a été nommé entraîneur du club à la place du coach intérimaire Nasser Larguet.

À LIRE AUSSILigue 1 : l'OM n'est pas à vendre, selon son propriétaire Frank McCourt

Jacques-Henri Eyraud, l'homme à abattre

Ça n'était plus qu'une question d'heures ou de jours. Après quatre saisons et demie pleines de promesses inachevées, Jacques-Henri Eyraud paye les conséquences de la profonde crise sportive et institutionnelle traversée depuis plusieurs mois par le club olympien. Très présent dans les médias, mais souvent maladroit ou provocateur dans sa communication, sans parler de sa méconnaissance frappante du football, l'homme d'affaires n'aura certainement jamais pris conscience de la dimension individuelle et collective que peut représenter le club pour la cité phocéenne.

D'abord, sur le plan sportif, le bilan est loin d'être à la hauteur du Champions Project défendu en 2016. Si l'OM aura bien réussi à relever la tête en championnat et à décrocher la cinquième place lors des saisons 2016-2017 et 2018-2019, une quatrième en 2017-2018, et une positi [...] Lire la suite