OM et ASSE souffrent du manque de public, moins le PSG ou l’OL

Thomas
·2 min de lecture
Public Ligue 1
Public Ligue 1

Un derby ASSE – OL sans supporter en tribunes, ce n’est clairement pas la même chose.

A quel point le soutien du public présents dans les tribunes des enceintes sportives, manque aux clubs de la Ligue 1 ? Enormément pour les Verts de l’ASSE, les Canaris de Nantes ou les joueurs du RC Strasbourg ; beaucoup à l’OM ou au RC Lens, bien moins au PSG ou à l’OL si l’on en juge par les résultats obtenus à domicile depuis le mois d’avril 2020 (et les huis clos ordonnés un peu partout), par les équipes qui comptent le plus gros noyau dur de supporters.

Avec ou sans public, le PSG cartonne à la maison

Une étude de l’Observatoire du football montre, ce lundi matin, qu’un Parc des Princes sans spectateur n’a que peu d’effet sur la performance des joueurs puisqu’ils ont gagné depuis avril dernier, 72,7% des matches disputés. C’est le meilleur ratio de la Ligue 1. Inversement, l’Olympique Lyonnais, sur sa pelouse du Groupama Stadium et l’AS Monaco, à Louis II, sont les deux clubs qui ont perdu le moins sur la période (9,1%) de défaites à domicile.

A l’OM un public vous manque et tout est déréglé

Sans son public, le plus nombreux du foot français la saison dernière, l’Olympique de Marseille n’est plus vraiment le meme. Le vice-champion de France n’a pas gagné un match sur deux chez lui, depuis avril 2020. Ses performances au Vélodrome sont très aléatoires : 40% de victoire, 30% de nuls et autant de défaites. Le manque de soutiens à la maison semble avoir des effets encore pires sur l’AS Saint-Etienne et le FC Nantes (20% de succès à domicile chacun).

Pas de supporters pour le derby, l’ASSE prend une gifle à domicile

Deux clubs où justement, les supporters s’inquiètent de leur absence et de la conséquence des événements sportifs du moment. Loin des coeurs mais pas des yeux, le derby disputé ce dimanche à Geoffroy-Guichard est symptomatique pour Sainté, d’un club qui cherche des formules pour s’en sortir. Sans justement pouvoir compter sur l’engouement populaire. Face à Lyon, voisin et rival honni, ont sait combien cela aurait pu peser différemment dans l’addition finale (5-0 pour les visiturs).