OM : Bailly, Kaboré et Harit présentés par Longoria

Ce lundi après-midi au Vélodrome, le président de l'OM Pablo Longoria a présenté les trois dernières recrues d'un mercato frénétique. Éric Bailly, Issa Kaboré et Amine Harit se sont exprimés sur leur arrivée et sur la campagne européenne du club, opposé à Tottenham mercredi.

Éric Bailly (sur la campagne européenne) : « Tottenham est une équipe avec plein d'expérience, notamment dans cette compétition. (Harry) Kane est un grand joueur, un grand attaquant. J'ai fait plein de matches contre cette équipe, mais ils ont des nouveaux visages. Le nouveau coach (Antonio Conte) a plein d'expérience en Ligue des champions. Avec le groupe, on a notre mot à dire. (Sur son arrivée) Le président l'a souligné, pour moi, l'envie de venir était liée à l'apport du président, dès son premier appel, il m'a sorti des secrets et des infos auxquels je ne m'attendais pas, il est très proche de mon ancien coach Marcelino Garcia Toral (à Villarreal).

Éric Bailly

« Je suis venu pour apporter mon vécu »

Après, la conversation a été spéciale et très facile. J'ai eu aussi Didier (Drogba) après ma signature, il m'a félicité, c'est important de donner une bonne image des Ivoiriens ici, après Didier, Baky Koné, Abdoulaye Meïté. (Sur son état physique) Dans notre milieu, c'est toujours compliqué de rassurer. Par le passé, j'ai eu des bobos, des blessures, mais cela remonte à des années en arrière. Éric Bailly est bien physiquement, j'espère que je serai "fit" toute la saison, je croise les doigts. Je suis venu pour apporter mon vécu, que ce soit sur le banc de touche, aux entraînements. La communication est importante. »

lire aussi

Toute l'actu de l'OM

Issa Kaboré (sur son prêt avec option d'achat à plus de 20 M€) : « L'idée, c'est de jouer et de rester à Marseille, ce n'est pas de retourner à City. C'est un très grand club et ça va m'apporter beaucoup pour les prochaines étapes. (Sur son cousin Charles Kaboré, ancien joueur du club) On a un peu discuté avant de signer, cela a compté, mais à la marge. J'aime ce club depuis tout petit, Charles nous montrait les maillots, les ballons.

Issa Kaboré

« J'ai cette équipe dans le coeur »

Au Burkina, quand on allait au cybercafé, je jouais avec l'équipe de Marseille, c'était la formation de Charles. J'ai cette équipe dans le coeur. Je suis prêt à donner le meilleur de moi-même pour faire plaisir à tout le monde. (Sur sa polyvalence) J'ai commencé à dépanner au poste de latéral quand j'étais ado, j'évoluais principalement ailier droit ou gauche. Je peux jouer sur les deux côtés comme piston. »

Amine Harit (sur son arrivée le dernier jour du mercato) : « L'été a été un peu mouvementé, même si dans ma tête, je savais ce que je voulais. Il y a eu des offres à droite, à gauche, j'ai pris le risque d'attendre. Les risques, parfois, ça paie. L'été n'a pas été facile, il fallait peser le pour et le contre. J'avais eu une discussion avec le président avant la fin de saison dernière. Il sait que je n'ai qu'une parole, et lui aussi a montré la même chose, j'ai compris cela. Si je n'avais pas signé à Marseille, je serais resté à Schalke.

Amine Harit

« Ça va être pas mal à voir si j'arrive à être bien physiquement » »

(Sur son intégration) On est dans une saison avec énormément de matches, à très haute intensité, la Ligue des champions n'est pas comparable sur ce plan à la L1, avec un nouveau style de jeu qui demande énormément d'efforts. J'ai confiance en mes qualités, je pense que ce sera le Amine de la fin de la saison dernière, voire un peu mieux ! (Sur les nouveaux schémas de Tudor) Ça va être beaucoup plus simple de s'adapter à ce jeu-là, je suis un joueur de transitions, qui aime les courses vers l'avant, vite attaquer le camp adverse. Avec Sampaoli, c'était beaucoup de mouvements, de jeu en possession, de déplacements. Là, l'idée de jeu est directe. Ça va être pas mal à voir si j'arrive à être bien physiquement. »