OM: quand le directeur du centre de formation prévenait Lihadji

L’OM a tranché. Isaac Lihadji, grand espoir de son centre de formation, ne signera pas son premier contrat professionnel à Marseille. Lassé par les atermoiements du joueur et de son entourage, le club olympien a mis un terme aux négociations. L’affaire aura duré plusieurs mois, durant lesquels l’OM estime avoir fait tous les efforts nécessaires pour répondre aux exigences du jeune milieu offensif de 17 ans.

Sentant venir l’issue que l’on connaît désormais, Nasser Larguet, directeur du centre de formation OM, prévenait son joueur, apparu à deux reprises sur les pelouse de Ligue 1, le 13 novembre dernier. "Le premier contrat professionnel n’a pas une valeur exceptionnelle, expliquait-il à RMC Sport. Le véritable contrat pro pour lequel vous pouvez négocier et gagner peut-être beaucoup d’argent, c’est le deuxième contrat professionnel."

Parti pour se griller les ailes ?

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

A moins d’un retournement de situation qui paraît inconcevable à ce stade, Lihadji ne signera ni l’un, ni l’autre avec l'OM. Le jeune milieu offensif débutera sa carrière professionnelle ailleurs. Isaac Lihadji s’en mordra-t-il les doigts dans quelques années? "Très souvent, un joueur qui n’a pas effectué un certain nombre de matchs avec son club formateur, et qui veut partir prématurément sous d’autres cieux, se grille parfois les ailes", a prévenu Larguet.

Le directeur du centre de formation de l’OM poursuivait: "Je pense que tout joueur qui a...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi