OM, droit au blues

SO FOOT
·1 min de lecture

Avant de prendre un mur, André Villas-Boas refusait qu'on lui dessine un lion. Interrogé lundi, le Portugais avait même ri à l'évocation de cette idée : "Tu ne peux pas demander à un coach de l'OM de s'inspirer d'une victoire de l'OL..." Pourtant, dès la distribution des feuilles de match, mardi soir, un 5-3-2 attendu est apparu, calque du système posé par Rudi Garcia face au même Manchester City lors du mois d'août dernier. Résultat ? Le schéma dessiné par le coach marseillais, très compact dans l'axe, a été plutôt équilibré défensivement et a naturellement forcé City vers une approche latérale de cette rencontre. Jusqu'ici, logique. Mieux : lors de la première période, si la bande à Pep Guardiola a tenu le ballon (67% du temps) et a empilé deux fois plus de passes que l'OM, l'actuel treizième de Premier League, arrivé à Marseille dans une forme aléatoire et avec un paquet d'absents, n'a réellement cogné son… Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com