OM : Dybala est-ce financièrement envisageable pour l’OM ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Les supporters de l’OM voudraient Dybala, mais du rêve à la réalité…
Les supporters de l’OM voudraient Dybala, mais du rêve à la réalité…

Moins qu’une rumeur, une envie, qui court ces jours derniers sur les réseaux sociaux, que celle de voir Pablo Dybala rejoindre l’Olympique de Marseille. C’est que l’attaquant argentin est sur le départ de la Juventus, puisqu’il est au bout de son contrat, au soir de ce 30 juin qui arrive. Il est vrai qu’un joueur de son pédigrée, libre sur le marché des transferts, cela attire forcément des convoitises. D’ailleurs elles sont nombreuses pour le joueur de 28 ans.

Sur les réseaux, les fans de l’OM se prennent à rêver de Dybala

Mais espérer voir l’international argentin fouler la pelouse du Vélodrome relève du fantasme, sauf à deux choses : que l’intéressé ait une furieuse envie de jouer pour l’Olympique de Marseille et qu’il accepte de rogner conséquemment sur ses prétentions salariale. Ou que l’actionnaire du club n’injecte du nouvel argent frais, alors que depuis qu’il en est à sa tête, l’OM a chaque saison été déficitaire. La dernière de plus de 76 millions d’euros. Et sachant, de surcroît, que la DNCG face à laquelle le board s’est présenté ce lundi, a émis à son encontre un : « Sursis à statuer dans l’attente d’éléments complémentaires demandés au club ».

Un salaire à la Juventus à près du double des mieux payés du vestiaire phocéen

Tout cela pour dire que recruter Paulo Dybala tient du compliqué, voire de l’impossible, puisqu’à la Juventus Turin, il gagnait selon la Gazzetta dello Sport, 7,3 millions d’euros net avant impôts, de son dernier contrat avec la Juventus Turin, où le presque équivalent de 9,5 millions d’euros brut par an. Près du double de Milik et Bakambu pour éléments les mieux rémunérés du vestiaire. La presse italienne croit savoir que le joueur serait prêt à moins, mais évoque la somme de 5,5 millions net annuels, soit plus de 7 millions brut, hors bonus à la performance. Et cela sans même évoquer, sans la (forcément avantageuse), prime à la signature que revendiquera le joueur, du fait de son statut de joueur libre. Tout cela pour finalement dire que Dybala à l’OM, il ne faut peut-être pas trop rêver.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles