OM: comment expliquer les déclarations fortes de Villas-Boas

Il faut croire que tout allait trop bien à Marseille. Présent ce mercredi en conférence de presse, André Villas-Boas a laissé entendre qu’il pourrait vite quitter le club. Le technicien portugais, qui joue franc-jeu depuis le début de son aventure olympienne, a fait comprendre face aux médias qu'il était lassé des contraintes économiques de l’OM et surpris par certaines décisions prises par son président.

Des déclarations qui interviennent alors que Jacques-Henri Eyraud s’est récemment entouré de Paul Aldridge, qui va être chargé de trouver des portes de sortie à certains joueurs marseillais, notamment du côté de l’Angleterre. Une arrivée vue d’un bon œil par Frank McCourt, qui estime qu’Andoni Zubizarreta ne sait pas bien vendre, mais qui n’a donc pas été bien accueillie par Villas-Boas.

L'OM s’est engagé vis-à-vis du fair-play financier

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Ce dernier a été quelque peu agacé d’apprendre la nomination d’Aldridge sur le tard. Il voit également à travers ce choix une remise en question du travail accompli par Zubizarreta, dont il est très proche.

"Vous savez que je suis un homme du monde. J'ai quitté mon poste en Chine payé 12 millions d’euros par an pour faire le Dakar. J’étais aussi plus proche d’aller au Mexique ou en Argentine que de revenir en Europe. Comme je l'ai dit, je suis venu ici pour ma relation avec Andoni Zubizarreta", a déclaré ce mercredi l’ancien coach de Chelsea et Tottenham. A ses yeux,...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi