OM : Le gros dérapage de Thauvin, qui dézingue Marseille en off et crée la polémique

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Désormais au Mexique, Florian Thauvin a décidé de quitter l’Olympique de Marseille l’été dernier au terme de son contrat. Une année après son départ, l’international français s’est livré pour RMC sur sa nouvelle vie et a laissé échapper quelques remarques n’étant pas destinés à être diffusées qui font aujourd’hui polémique, obligeant l’attaquant à se justifier sur les réseaux sociaux.

Malgré l’insistance de sa direction, Florian Thauvin a décidé de quitter l’OM l’été dernier. Alors que l’attaquant disposait de quelques pistes en Europe, avec un intérêt évoqué de l’AC Milan ou encore du FC Séville, celui-ci a décidé de rejoindre André-Pierre Gignac au Mexique, du côté des Tigres de Monterrey. « Il y a plusieurs choses à prendre en compte. La première c’est que j’arrivais en fin de contrat avec l’OM et que j’avais un choix à faire, que ce soit sur le sportif et sur la vie privée. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’en signant à l’OM, c’était un rêve de gamin. Donc j’avais réussi à réaliser mon rêve et aussi eu la chance de devenir champion du monde à l’époque quand j’étais à l’OM. La seconde chose c’est que j’ai passé sept ans à l’OM. C’est un club qui est extraordinaire, qui est magnifique mais c’est un club qui est dur. Il y a énormément de pression au quotidien, je suis passé par des moments difficiles, notamment psychologiquement où certaines choses ont été difficiles à avaler », s’est justifié Florian Thauvin dans un entretien diffusé par RMC ce vendredi. Mais l’international français…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles