OM - Malaise : Dans l’affaire Gueye, le coupable court toujours…

·1 min de lecture

Sanctionné par la FIFA d’interdiction de recrutement durant deux mercatos, l’OM ne doit s’en prendre qu’à un homme : Jacques-Henri Eyraud.

Pour avoir signé Pape Gueye, prétendument libre de tout contrat (il a signé un contrat avec Watford, avant de se rétracter), l’OM vient d’être durement sanctionné par la FIFA. Le club ne pourra pas recruter durant deux mercatos de suite et le joueur ne pourra pas jouer pendant quatre mois. Une affaire qui tombe très mal pour un OM en reconquête, sous l’égide de Pablo Longoria et Jorge Sampaoli. Si le club va faire appel auprès du Tribunal Arbitral du Sport, difficile de ne pas se tourner vers le coupable désigné de ce triste dossier…

Eyraud, encore lui…

Aux commandes de l’OM à l’époque, et à l’initiative de la signature de Pape Gueye, c’est bien Jacques-Henri Eyraud qui se retrouve en première ligne dans ce dossier. Après avoir dépensé l’argent de Frank McCourt à tort à travers (une enveloppe de 200 millions d’euros investie sur des garçons comme Abdennour, Mitroglou, Strootman, Sertic ou encore Radonjic), c’est une nouvelle fois l’une de ses décisions qui plombe l’écurie marseillaise… Et la colère des supporters n’y changera malheureusement rien. Après avoir réclamé le départ de JHE pendant des mois, pour voir arriver Pablo Longoria à la tête du club il y a un an, le Vélodrome doit tout de même encore composer avec l’ancien de Sporever (qu’il a fondé avec Patrick Chêne et là où il a rencontré Didier Quillot, ancien directeur général de la LFP,…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles