OM - Polémique : Payet, Alvaro… De grosses sanctions à prévoir contre l’OM ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Ce dimanche, la rencontre entre l’OM et l’OGC Nice a dégénéré. Et alors que Dimitri Payet est la victime à l’origine de cette échauffourée, des sanctions ne seraient pas à écarter contre le joueur de Jorge Sampaoli et d’autres aussi…

En clôture de la 3ème journée de Ligue 1, l’OGC Nice et l’OM ont livré un bien mauvais spectacle avec une rencontre qui a totalement dégénéré. Ayant reçu un projectile dans le dos, Dimitri Payet s’est d’abord écroulé avant de répondre en renvoyant le projectile vers les supporters niçois. De quoi faire monter la température et un envahissement de terrain. Cela a ensuite été très chaud avec les supporters, mais aussi entre les joueurs de l’OM et de l’OGC Nice, tandis que les staffs techniques se sont également emmêlés. Face à ces incidents, les Phocéens ont décidé de ne pas reprendre la rencontre qui s’est terminée sur un incroyable scénario. Désormais, on va attendre que les sanctions tombent. Cela pourrait arriver puisque ce mercredi, les deux clubs sont convoqués par la Commission de discipline de la LFP. Qui risque quoi alors ? Comme l’explique RMC, étant responsable des supporters, l’OGC Nice pourrait écoper d’un rappel à l’ordre, ou bien d’un huis clos avec des amendes ou même un retrait de points. Et l’OM ?

Des sanctions aussi à l’OM !

Dans cette triste histoire, l’OM ne devrait également pas échapper à certaines sanctions. A commencer notamment par Dimitri Payet, bien que ce soit lui qui ait été visé par le projectile. Néanmoins, comme l’explique…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles