OM: pourquoi l'embellie peut durer

Villas-Boas avait fixé le cap

André Villas-Boas avait donc vu juste en minimisant l’importance du choc face au PSG (défaite 4-0) il y a deux semaines. Critiqué pour ce manque d’entrain, l’entraîneur portugais avait aussitôt rappelé que les matchs suivants face à des concurrents directs importaient plus. Cela a mal débuté avec l’élimination en Coupe de la Ligue contre Monaco. Mais en championnat, les Marseillais ont frappé fort en s’imposant successivement contre...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi