Valorisation des collectifs de la L1 avant et après la saison 2021 selon KPMG

·2 min de lecture
Ligue 1 valeur marchande clubs
Entre le commencement et la fin de la saison 2020-21 de Ligue 1, onze des vingt collectifs de la Ligue 1 ont progressé sur le mercato.

La fin d’une saison sportive ouvre, dans le foot, l’horizon d’une autre pratique : le marché des transferts. Comme un remède à la crise, certains le pensent, le trading est une pratique croissante dans le football français. Faut-il seulement avoir des joueurs qui progressent et se valorisent sur mercato. Ça n’est pas le cas partout dans les clubs, de la saison. 2020-21 de Ligue 1.

OM, OL, ASSE, FCGB ou Nantes ont des collectifs estimés moins cher

Le cabinet d’expertise comptable, KPMG, a observé l’avant et l’après des vingt collectifs du championnat ; ce qu’ils valaient à son commencement et l’évolution, une dizaine de mois plus tard. Près de la moitié d’entre eux (neuf)n ont un estimation donnée à la baisse, en ce mois de juin. Ce sont, pour la plupart des formations qui ont fini leur championnat, en-deçà des objectifs du départ, pour l’OM, l’OL, l’ASSE, les Girondins de Bordeaux, l’OGC Nice, le FC Nantes ou le Nîmes Olympique, relégué.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le RC Lens meilleure progression et valorisation de la Ligue 1

Inversement, le RC Lens a plus que doublé sa valorisation entre son retour parmi l’élite et la fin de l’exercice. Le club nordiste est aussi celui qui progresse le plus, dans la hiérarchie des collectifs les plus chers en Ligue 1 ; vingtième au lancement, en août, il est le septième, avec Montpellier, à 101 millions d’euros.