Ce que la saison 2019-20 va rapporter à chaque club de Ligue 1

Thomas
Sportune
Ligue 1 repartition
Ligue 1 repartition

Les clubs de la Ligue 1 n’ont pas encore touché toute leur part de la saison 2019-20.

Rideau sur la Ligue 1, c’est officiel depuis le 28 avril au lendemain de l’intervention gouvernementale visant aux premières mesures du déconfinement. S’il est clair que le football français ne sera pas épargné des conséquences de la crise, Mediapart tire la sonnette d’alarme dans un long sujet évoquant la faillite du sport français. Dans un thread consacré, l’économiste du sport de RMC, Pierre Rondeau s’attache à minimiser le scénario.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Le PSG champion de France sur la prime devant l’OM et l’OL

Et l’on découvre dans les tweets, la grille de répartition finale de ce que la Ligue de football professionnel va reverser aux clubs de la Ligue 1, au titre de la saison 2019-20. Elle est appliquée au contexte, notamment aux accords passés avec les diffuseurs Canal + et BeIn Sport, en la circonstance d’une saison tronquée de dix journées. Néanmoins, à 59,9 millions d’euros, le PSG maintient ses gains de la saison dernière (59,8 M€ en 2019). Le club champion de France reste premier, mais voit fondre l’OM, dauphin du classement et sur les primes, à 52,4 millions d’euros (46,6 M€ un an plus tôt).


L’ASSE dans la moyenne de la saison 2019-20

Rappelons que la répartition se fait jusqu’à cette saison encore, sous la forme d’une part fixe commune à toutes les équipes, la licence club, le classement sportif de la saison achevée et sur les 5 précédents exercices et enfin la notoriété sur 5 ans. C’est à ce titre, parce qu’il est un club plus bankable pour les diffuseurs et qu’il joue régulièrement le podium, que l’OL cumule 42,4 millions d’euros, soit le troisième meilleur total, en ayant terminé septième. C’est un moindre mal pour le club de Jean-Michel Aulas que le manque de la Ligue des champions ne saura sûrement compenser.

Une répartition jusqu’ici inégale entre les équipes

En moyenne, les clubs de la Ligue 1 vont gagner 30 millions d’euros de l’exercice 2019-20. Autant que l’ASSE qui s’en approche le plus, à 31,6 millions d’euros. A ce stade du calendrier, les clubs sont inégalitaires sur la part perçue. Le Nîmes Olympique n’attend plus que 10% contre près de 60% à l’OM et au PSG.

À lire aussi