OM-PSG : cinq stadiers de l’Orange Vélodrome licenciés

·1 min de lecture
Un individu s'est introduit sur la pelouse lors du match OM-PSG et s'est approché de Messi, dont il dit être fan.
Un individu s'est introduit sur la pelouse lors du match OM-PSG et s'est approché de Messi, dont il dit être fan.

Outre les incidents aux abords du stade Vélodrome, les fumigènes et les jets de projectiles, l?intrusion d?un supporteur sur le terrain a perturbé le match OM-PSG dimanche 24 octobre à Marseille. Un individu ? qui a dit être mineur et d?origine algérienne, sanctionné d?un rappel à la loi à l?issue de sa garde à vue ? a interrompu une action parisienne et a couru jusqu?à Messi avant que la sécurité n?intervienne. Il avait bien un billet pour le match dans sa sacoche. L?OM a indiqué auprès de L?Équipe que cinq stadiers, qui surveillaient la zone d?où s?est échappé le supporteur, avaient été licenciés.

« Ils n?interviendront plus sur les matchs, ils ont été sortis du système OM et licenciés par leur entreprise », a précisé la communication du club phocéen, qui fait appel à des prestataires pour assurer la sécurité des matchs à domicile.

De graves incidents en marge du match, un policier blessé

Après les divers incidents qui ont eu lieu dans l?enceinte du stade, la commission de discipline de la LFP a mis le dossier en instruction et n?a donc pas encore pris de sanction. L?OM risque de perdre un point au classement, si le sursis infligé après Nice-OM en début de saison venait à tomber.

Lors de la première mi-temps du match, de graves incidents se sont déroulés aux abords du stade Vélodrome. Des groupes d?individus sans billet pour la rencontre ont tenté de pénétrer dans l?enceinte sportive par la force et alors que les portes étaient fermées. Les forces de l?ordre [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles