OM: Quelles marques pour remplacer Cazoo sur le maillot ?

OM sponsor maillot
Maintenant que Cazoo a annoncé son souhait de se retirer du marché européen, l’OM va devoir trouver un nouveau sponsor majeur.

L’Olympique de Marseille – comme le LOSC et d’autres clubs du top football européen -, va devoir changer de sponsor sur le maillot, maintenant que l’on sait que le groupe Cazoo envisage de se retirer du marché européen. Le contrat était pluriannuel, il ne devrait pas aller à son terme selon le board du spécialiste de la vente en ligne de voitures reconditionnées qui dit à l’AFP, « travailler avec ses partenaires pour mettre fin de façon ordonnée à ces relations ». Pour un club de l’envergure de l’OM, l’espace est d’importance. Ce qu’il rapporte également.

Cazoo va se retirer, l’OM sans sponsor majeur sur son maillot

Quid alors de l’après, quelle marque pour prendre la suite de Cazoo ? Il est très tôt pour y penser, alors que l’annonce du groupe britannique vient tout juste de tomber. Mais dans un secteur du sponsoring de plus en plus cloisonné, trouver un partenaire qui paie la somme voulue et partage des valeurs défendables, est devenu chose compliquée. Prenez la plateforme crypto.com, elle a signé il y a un an presque tout pile, un partenariat record à plus de 25 millions d’euros par an, avec le PSG. Et ce, alors même qu’elle n’a pas de légalité en France. Car c’est cela qui freine ses investissements, les agréments l’autorisant qui lui font défaut. Chez nous, la reconnaissance de Prestataire de services sur actifs numériques (PSAN), délivrée par l’Autorité des marché financiers.

Cryptomonnaie ou NFT, la tech investit les terrains du sport

Dans un registre proche d’entreprise de la tech qui cartonne, il y a Sorare. Qui sait si tôt ou tard, la licorne française ne cherchera pas à étendre sa notoriété, par du sponsoring sportif ? Ce serait aussi pour elle, une forme de rendu à ce qui a nourrit son succès. Un écueil quand même pour l’OM : Kylian Mbappé a récemment rejoint l’actionnariat du jeu de fantasy football.

Une compagnie dubaïote pour faire écho au PSG et à l’OL

A moins autrement, de se tourner vers des commanditaires plus établis. Comme les bookmakers. Par exemple Winamax, puisque l’opérateur a été prématurément remercié par les Girondins de Bordeaux, pour ses attaques saignantes sur son partenaire, via les réseaux sociaux. Une marque impertinente, pour un club à fort caractère, ça pourrait faire des étincelles! Autre idée singulière pour Marseille, que la compagnie aérienne Etihad prenne l’espace laissé libre sur les maillots, pour répondre à ceux du PSG et de l’OL, respectivement soutenus par Qatar Airways et Emirates. En plus ça (ré)alimenterait tous les fantasmes d’une vente du club à un fonds souverain. Et ça, on ne s’en lasse pas…