Cet OM a de la réserve

On peut avoir ouvert le score, joué une heure et quand même sortir la tête basse du terrain. À l'heure de quitter la pelouse de l'Abbé-Deschamps, Gerson faisait la moue. Le Brésilien n'a que peu goûté sa sortie, après une prestation correcte, mais pas flamboyante. Pas besoin de savoir lire dans les pensées pour comprendre ce qui agitait la caboche du numéro 8 marseillais à ce moment : remplacé par Matteo Guendouzi, qui entrait sur la pelouse au même moment qu'Alexis Sánchez, Gerson a pris la dimension de la nouvelle profondeur de banc de l'Olympique de Marseille. Fort de douze recrues, et malgré plusieurs départs, l'effectif marseillais apparaît plus fourni que jamais. Ce qui change des dernières saisons, et qui rassure à l'aube de la Ligue des champions.

Tudor l'équilibriste


À Auxerre, Igor Tudor avait choisi d'utiliser son nouveau jouet en faisant tourner un maximum. Exit Matteo Guendouzi, Nuno Tavares ou…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com