OM: ce que risque Payet pour sa claque infligée à Cahuzac

Dimitri Payet risque gros pour sa claque infligée à Yannick Cahuzac, samedi, lors de Lens-OM (2-1). L’international français a giflé l’adjoint de Franck Haise à l’occasion d’une échauffourée mêlant les joueurs des deux camps. Buteur en fin de match, Dimitri Payet a inscrit son premier but de l’année, le troisième de la saison, et peut-être le dernier. L’article 13 du règlement disciplinaire de la Fédération française de football (FFF) qui fait foi en Ligue 1 est sévère avec ce type de geste.

Pour une "action par laquelle une personne porte atteinte, par quelque moyen que ce soit, à l’intégrité physique d’un autre", le joueur risque jusqu’à 7 sept matches de suspension. Il y a toutefois peu de chances que la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) se montre aussi sévère.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

"Vous n'avez pas vu la claque ?!"

Pour avoir giflé Oualid Baaloul à l’occasion d’incidents qui avaient éclaté entre Lyonnais et Marseillais le 18 mars 2018, Anthony Lopes avait été condamné en première instance à trois matches de suspension. La commission d’appel de la FFF avait alourdi la sanction au terme de la procédure, la faisant passer à cinq matches. Celle qui menace Dimitri Payet pourrait tourner autour de quatre à cinq matches. Rappelons toutefois que la commission de discipline de la LFP ne s’est pas encore officiellement saisie de son cas.

Le geste de Dimitri Payet, qui était encore sur le banc au moment des faits, avait échappé à l’arbitre de la rencontre M. Clément Turpin, averti par Franck Haise de l’incident: "Monsieur Turpin ! Monsieur Payet, c'est carton rouge ! Vous n'avez pas vu la claque ?" Les images tournées par Prime Video, puis diffusées dimanche soir, sont venues confirmer les accusations du coach lensois.

Article original publié sur RMC Sport