OM-Tottenham: Budgets, salaires, sponsors… Le comparatif business du match

L’OM accuse un déficit structurel face au plus riche club de Tottenham, qu’il affronte ce mardi, en Ligue des champions.
L’OM accuse un déficit structurel face au plus riche club de Tottenham, qu’il affronte ce mardi, en Ligue des champions.

Pour mieux mesurer l’obstacle dans toutes ces composantes et la taille du défi à relever, pour l’OM. Si les Phocéens ne sont pas donnés favoris des bookmakers, même chez eux, face à Tottenham, c’est forcément pour une bonne raison. Elle est évidemment sportive, mais d’abord la conséquence de moyens qui ne sont pas égaux, entre les deux duellistes.

des recettes inégales entre l’OM et les Spurs

Les Spurs évoluent dans la riche Premier League, où le dernier gagne plus en droits de la télé, que le club champion de France. Tel que nous l’avons détaillé à Sportune, le différentiel est grand, surtout sur les recettes générées par les deux clubs. Avec cet avantage en plus, pour les Anglais, qu’ils sont propriétaires de leur écrin, sorti de terre il y a peu, en 2019.

Nike face à Puma, la première paie deux fois plus environ que l’autre

Même sur les sponsors, en dépit de l’exceptionnelle ferveur des Marseillais pour leur club, les écarts ont importants. Du simple au double, par exemple, entre l’apport de Nike pour habiller les Spurs et de Puma pour les Phocéens ; 35 millions payés par la Virgule contre la moitié environ, de la marque au félin, à l’OM. Ce match est important d’enjeu, sportif évidemment puisqu’il ouvre les portes des huitièmes de finale de la Ligue des champions et financièrement, puisqu’il vaut 9,6 millions d’euros, en plus de tout le reste déjà gagné par les Marseillais.

Le comparatif business du match OM – Tottenham

OM-Tottenham: Budgets, salaires, sponsors… Le comparatif business du match est un article paru sur Sportune