OM : Transfermarkt, CIES, KPMG, que vaut Kamara sur ce mercato ?

·2 min de lecture
Kamara transfert
S’il ne veut pas prolonger, l’OM va certainement chercher à se séparer de Boubacar Kamara cet hiver, tant qu’il peut rapporter de l’argent sonnant et trébuchant.

Le marché hivernal est la période de l’année où les joueurs, dont le contrat arrive à échéance six mois plus tard, peuvent négocier avec d’autres clubs que le leur. C’est le cas de Boubacar Kamara, milieu de terrain à l’OM, qui refuse de signer un nouveau bail avec son club formateur. La formation phocéenne, dans une impasse, pourrait se décider à s’en séparer dès cet hiver, pour gagner une indemnité sur son transfert. La question est de savoir combien vaut Boubacar Kamara aujourd’hui, alors que sa valeur était de 37 millions d’euros il y a 6 mois, selon Transfermarkt.

Une valeur marchande qui diverge pour le joueur de l’OM

D’après KPMG, Kamara arrive à la dixième place des joueurs les plus chers dont le contrat se termine cet été. Son estimation à 20 millions d’euros, par le cabinet d’audit et de conseil, est soutenue par Transfermarkt qui évalue le joueur à 25 millions d’euros. L’Observatoire de football (CIES) ne partage pas ces avis et valorise le joueur français entre 7 et 10 millions d’euros. Une différence notable par rapport aux 2 autres sources.

De grosses écuries sur la piste Boubacar Kamara

La liste des clubs intéressés par le polyvalent défensif de 22 ans est longue et variée, sur le Vieux Continent. Nous l’avions passée en revue, citons pèle-mêle l’AC Milan et la Roma en Italie, Newcastle ou Liverpool en Angleterre, le Bayern Munich et le Borussia Dortmund en Allemagne. Et d’autres encore, car le joueur est prometteur, en plus d’être dans une situation contractuelle avantageuse pour ceux qui le courtisent.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles