OM - Villas-Boas contrarié, la colère monte contre Eyraud

Le président de l’OM se retrouve au centre des critiques après la sortie musclée de son entraîneur en conférence de presse.
Le président de l’OM se retrouve au centre des critiques après la sortie musclée de son entraîneur en conférence de presse.

«À Jacques-Henri de dire le pourquoi du comment de cette décision. C’est ta compétitivité sportive qui donne les possibilités, ce n’est pas en mettant un agent. C’est à Jacques-Henri d’expliquer. J’ai pris la décision avec surprise». Ces mots sont ceux d’André Villas-Boas, l’entraîneur de l’Olympique de Marseille, ce mercredi en conférence de presse.

À lire - La conférence de presse coup de poing de Villas-Boas

Des mots lourds de sens adressés à son président, Jacques-Henri Eyraud, lequel a récemment engagé et intégré à l’organigramme du club Paul Aldridge, chargé de vendre les joueurs marseillais sur le marché anglais. Une décision assez surprenante aux yeux du technicien portugais, donc, mais également des fans marseillais.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

En effet, ces derniers ont très mal accueilli la conférence de presse «coup de pression» de Villas-Boas. Et ils n’en veulent pas du tout à AVB, mais bien à JHE ! La colère des supporters à l’encontre du président a beau avoir diminué au cours des dernières semaines grâce à la belle série de victoires, il suffit parfois d’une simple allumette pour rallumer un feu…

D’autres voix, comme celle du consultant de Canal+, Pierre Ménès, ont également pris avec stupéfaction cette initiative du président Eyraud : «Inquiétante conférence de presse de Villas-Boas où on apprend que le club recrute dans son dos. Incorrigible», a écrit le polémiste sur le réseau social Twitter.

À lire aussi