OM - Villas-Boas dédie la place de dauphin à Pape Diouf

Goal.com

La saison 2019-2020 a pris fin en Ligue 1, et ne reprendra donc pas. De quoi faire les affaires de l’Olympique de Marseille, qui termine à la place de dauphin du Paris Saint-Germain et disputera donc la Ligue des Champions la saison prochaine. Pour le plus grand bonheur du technicien marseillais André Villas-Boas, recruté l’été dernier.

À lire - Le XI type de la saison en Ligue 1 par la rédaction de Goal

"Vice-champions de France ! Que dire ? Quels mots choisir ? Par où commencer ? Quel exploit extraordinaire, s’est d’abord réjoui AVB dans un long message publié sur Instagram. Ce qui a marqué et marque souvent les équipes de choix, c’est la capacité à se réinventer face à l’adversité. Nous étions un groupe, nous étions une équipe !"

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

"Nous échangerions toutes les victoires et tous les trophées pour chacun des vies perdues"

Villas-Boas savoure donc logiquement cette deuxième place en championnat, mais l’ancien coach de Chelsea n’a pas pu occulter la situation sanitaire actuelle. Avec, encore une fois, beaucoup de classe. "Dans ce désir d’éclater de joie, nous sommes appelés à la raison qui nous alerte du triste moment que nous vivons. Nous échangerions toutes les victoires et tous les trophées pour chacun des vies perdues", a poursuivi AVB.

Parmi les victimes du coronavirus, on retrouve notamment l’ancien président de l’OM, Pape Diouf, lequel a tant fait pour l’histoire du club phocéen. Du ciel, celui-ci a dû apprécier de voir son équipe revenir en Ligue des Champions… et Villas-Boas n’a pas oublié de lui rendre hommage. "Je voudrais terminer mon message en dédiant cette deuxième place à l’ancien président marseillais Pape Diouf", a-t-il conclu. La classe, encore une fois.

 

 

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vice Champion de France! ⁣⁣ Que dire ? Quels mots choisir ? Par où commencer ?⁣⁣ Quel exploit extraordinaire ! ⁣⁣ Tant de moments de joies, tant d'explosions de sentiments! ⁣⁣ Résumer cette saison entre éclat et moments d'exceptions est trop facile car il en a été ainsi pendant plusieurs matchs consécutifs. Ce qui a marqué et marque souvent les équipes de choix, c'est la capacité de se réinventer face à l'adversité, que ce soit quand elle touche le fond où quand les rêves nous échappent à la porte. Nous étions un groupe! Nous étions une équipe. Nous savions être cohérents et avoir le bon mot et la bonne réaction les uns envers les autres. ⁣⁣ Cet état d'esprit c’est senti au quotidien d’une communion avec chacun. Le problème de l'autre est mon problème. C'était comme ça à chaque étape de ce voyage.⁣⁣ ⁣⁣ Je vous remercie tous sans exception. À mes joueurs brillants et inégalés qui, avec beaucoup d'efforts et d'altruisme, ont tout donné à chaque match. ⁣⁣ À Frank McCourt et Jacques Henri-Eyraud.⁣⁣ À Andoni Zubizarreta et Albert Valentin qui m'ont amené dans cette merveilleuse ville de Marseille et m'ont permis de connaître la force du Vélodrome et la passion unique de ses habitants. ⁣⁣ À mon staff, amis de voyage, mes rois de compétences. ⁣⁣ Au staff médical, décisif et tolérant qui a obtenu des résultats unique cette saison. ⁣⁣ Au personnel administratif et logistique attentif à chaque détail. À Rani qui est à chaque fois partout pour résoudre des problèmes. ⁣⁣ A Elodie qui a un portugais fou à ses côtés.⁣⁣ À tous ceux qui ont participé à ce merveilleux voyage, merci. ⁣⁣ Dans cette sensation et ce désir d'éclater de joie, nous sommes appelés à la raison qui nous alerte du triste moment que nous vivons. Nous échangerions toutes les victoires et tous les trophées pour chacune des vies perdues. Aux fans qui sont actuellement envahis par ces mêmes sensations, qui veulent crier de joie mais où la larme persiste à retenir la passion, merci ! Merci du cœur ! Votre force et votre sens de l'exigence nous ont obligés à répondre. Cette victoire est aussi la vôtre.⁣⁣ ⁣⁣ Je voudrais terminer en dédiant cette deuxième place à l'ancien président marseillais Pape Diouf.

Une publication partagée par André Villas-Boas (@officialandrevillasboas) le 2 Mai 2020 à 11 :13 PDT

À lire aussi