OM : Combien vont coûter les dégradations à la Commanderie ?

Emmanuel Bernard
·1 min de lecture
OM Commanderie
OM Commanderie

Le calme est revenu à la Commanderie. Mais les cyprès à l’entrée ont brûlé, témoins d’un samedi d’émeutes, à Marseille.

Un samedi d’une violence inouïe à Marseille, au centre Robert-Louis- Dreyfus, au siège de l’Olympique de Marseille. Hier après-midi, 300 à 400 supporters du club se sont retrouvés devant les grilles de la Commanderie, certains ont pénétré les lieux en direction du centre administratif et du camp retranché des joueurs. L’émeute a fait de très nombreux dégâts matériels sur place, visibles pour partie sur les images qui circulent sur les réseaux sociaux.

Des dégâts estimés à « plusieurs centaines de milliers d’euros »

Dans un communiqué rédigé dans la foulée, une fois le calme revenu, l’Olympique de Marseille écrit à ce propos : « Les dégradations à l’intérieur des bâtiments s’élèvent à plusieurs centaines de milliers d’euros. » Et le club de détailler : « Des vols ont été perpétrés et des véhicules ont été endommagés. Cinq arbres ont été brûlés avec la seule volonté de détruire. » Il souligne aussi la violence des événements sur les employés salariés du club présents sur place au moment des faits.

Après l’émoi et l’effroi la promesse de sanctions

L’OM a déposé plusieurs plaintes. Interrogée par RTL, Frédérique Camilleri, préfète des Bouches-du-Rhône a exprimé sa volonté de sanctionner « d’interdictions administratives de stade les plus longues possibles, toutes les personnes qui seraient impliquées dans les faits ». Les forces de l’ordre ont procédé ce samedi à 25 interpellations et 18 personnes étaient en garde à vue, ce dimanche matin.