Ons Jabeur bat Coco Gauff et rejoint Belinda Bencic en finale du tournoi de Berlin

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Ons Jabeur s'est qualifiée pour la finale de Berlin. (S. Boué/L'Équipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La Tunisienne Ons Jabeur a battu l'Américaine Coco Gauff (7-6 [4], 6-2) en demi-finales du WTA 500 de Berlin samedi et affrontera en finale la Suissesse Belinda Bencic, tombeuse de Maria Sakkari.

La finale du tournoi WTA 500 de Berlin, sur gazon, opposera dimanche la Suissesse Belinda Bencic à la Tunisienne Ons Jabeur. Cette dernière a battu l'Américaine Coco Gauff (7-6 [4], 6-2) en demi-finales samedi.

lire aussi

Toute l'actualité tennis

Après un premier set accroché, Jabeur, n°4 mondiale, a remporté le tie-break 7 points à 4. Elle n'a ensuite plus relâché la pression sur sa jeune adversaire de 18 ans (13e), finaliste du dernier Roland-Garros, qui n'est jamais revenue dans le match.

Bencic sort victorieuse d'un beau combat

À 27 ans, Jabeur est actuellement au meilleur de sa carrière malgré son élimination dès le premier tour à Roland-Garros. Elle est devenue en mai la première joueuse arabe et africaine à remporter un tournoi WTA 1000, à Madrid. Elle disputera dimanche sa septième finale sur le circuit WTA, pour deux titres déjà.

Face à elle, ce sera la Suissesse Belinda Bencic (17e mondiale) qui a écarté au bout d'un combat acharné (6-7 [6], 6-4, 6-4) la 6e joueuse mondiale et tête de série n° 2, Maria Sakkari, pour disputer une deuxième finale consécutive à Berlin après sa défaite face à la Russe Liudmila Samsonova l'an dernier.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles