Le onze de la présidentielle

Avant le grand débat entre les 11 candidats à l’élection présidentielle ce mardi soir sur BFMTV et RMC, RMC Sport s’est mis dans la peau du sélectionneur imaginaire de cette belle formation politique en 4-3-3. Bon, le sens collectif reste à parfaire. Mais le talent est multiple et les flèches peuvent venir de partout.

Gardien : Jean Lassalle

Il est grand et plutôt rugby que foot avec son fils qui joue 2e ligne. Donc sans doute plus à l’aise avec ses grosses mains qu’avec les pieds... Et s’il a attrapé 500 signatures, il peut bien choper quelques ballons.

Arrière droit : François Asselineau

Sélectionné à la surprise générale, il reste à découvrir. Le Chimbonda de 2017, la chanson en moins… Attention à la règle du hors-jeu quand même.

Défenseur central : François Fillon

On l’a connu plus solide que ces derniers mois. Très discuté, au point d’avoir failli perdre sa place de titulaire, il passe son temps à défendre mais il est souvent pris en défaut. Va-t-il retrouver de la rigueur dans les grands matchs?

Défenseur central : Philippe Poutou 

Gaucher idéaliste, il préfèrerait s’envoler sur l’aile et s’ouvrir le champ du possible, mais ses limites techniques le contraignent à balancer loin devant en attendant son grand soir. 

Arrière gauche : Benoît Hamon

On attendait plus après sa formidable percée du match précédent… Il s’est fait doubler sur sa gauche par un aîné plus à l’aise avec les nouvelles technologies et a dû reculer d’un cran. En plus, il manque de soutien en club pour pouvoir confirmer.

Milieu de terrain : Marine Le Pen 

Plus Vinnie Jones ou Joey Barton qu’Andrea Pirlo. Agressive, dure sur l’homme, elle tacle, récupère, intercepte (à toutes...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages