Des opérations de police à Newcastle et West Ham soupçonnés de fraude fiscale liée à des transferts

Des opérations de police ont été effectuées à West Ham et Newcastle, tout comme en France dans le cadre d'une éventuelle fraude fiscale.

Coup de tonnerre à Newcastle et West Ham. Les deux clubs anglais ont vécu une matinée pleine de rebondissement. Ils ont vu débarquer dans leurs locaux et dans leurs stades respectifs des membres de l'organisme de répression des fraudes au Royaume-Uni (HMRC) pour saisir des dossiers, documents, ordinateurs et téléphones de certains membres du personnel mais aussi pour arrêter des personnes.

La raison ? West Ham et Newcastle sont soupçonnés d'avoir commis une fraude fiscale et l'enquête vise certains transferts des deux clubs. Selon Sky Sports et The Independent, le directeur général des Magpies, Lee Charnley, a été arrêté. Ce ne sont pas les seuls clubs visés. En effet, la France serait aussi impliquée et les forces de l'ordre de l'Hexagone ont collaboré et ont effectué plusieurs arrestations ainsi que plusieurs fouilles dans des lieux ciblés. Il faut dire que Newcastle et West Ham ont réalisé de nombreux transferts concernant des joueurs de Ligue 1 lors des dernières saisons. Pour le moment, les deux clubs anglais concernés n'ont pas réagi quant à cette polémique.

L'organisme de répression des fraudes au Royaume-Uni (HMRC) a expliqué sa démarche dans un communiqué et a impliqué la France : "Le HMRC a arrêté plusieurs personnes travaillant dans le monde du football professionnel pour une suspicion de fraude fiscale. 180 officiers du HMRC ont été déployés au Royaume-Uni et en France aujourd’hui. Les enquêteurs ont recherché des locaux dans le nord-est et le sud-est de l’Angleterre, arrêté des hommes et saisi des enregistrements financiers, ordinateurs et téléphones portables. Les autorités françaises assistent l’enquête et ont également effectué des arrestations. Cette enquête envoie un message clair : peu importe où vous êtes, si vous êtes coupable de fraude fiscale, vous devez vous attendre à des conséquences".

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages