Open d'Australie : Novak Djokovic renvoyé en rétention

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Novak Djoković
    Novak Djoković
    Joueur de tennis serbe
Refusant la vaccination, Novak Djokovic a été renvoyé en rétention par l'Australie. (Photo d'illustration)
Refusant la vaccination, Novak Djokovic a été renvoyé en rétention par l'Australie. (Photo d'illustration)

L?affaire Djokovic, secouant le monde de la balle jaune, se transforme en véritable feuilleton. Samedi 15 janvier, à Melbourne, le numéro un mondial du tennis a été renvoyé en rétention administrative après l?annulation de son visa pour la deuxième fois par le gouvernement australien. Ce dernier maintient sa position, affirmant que le joueur non-vacciné contre le Covid-19 constitue un danger public.

Ce nouvel épisode d?une saga qui a commencé le 5 janvier, lorsque Djokovic a été refoulé à son arrivée à Melbourne, rend de plus en plus improbable une participation du Serbe de 34 ans à l?Open d?Australie, qui démarre lundi. Djokovic brigue une 10e victoire dans ce tournoi, laquelle constituerait un 21e titre record en grand chelem.

À LIRE AUSSITennis : Djokovic dénonce la « désinformation » sur sa contamination au Covid-19

Les coups de gueule de la justice australienne et Nadal

Samedi, le tennisman espagnol Rafael Nadal s?en est pris à son rival, estimant que « l?Open d?Australie est bien plus important que n?importe quel joueur », tout en disant ne pas être « d?accord avec beaucoup de choses qu?il a faites ces deux dernières semaines ».

Quelques heures auparavant, le ministre de l?Immigration, Alex Hawke, avait estimé dans un document présenté devant la justice que la présence en Australie de Djokovic « pourrait encourager le sentiment antivaccination » et « déclencher une recrudescence des troubles civils ». Selon des documents judiciaires, Novak Djokovic, qui a [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles