Open d’Australie : «Son attitude me débecte» Djokovic mis en cause

Vainqueur en quatre sets face au Français Enzo Couacaud (191ème mondial), 6-1, 6-7, 6-2, 6-0, Novak Djokovic s’est fait un petit peu peur lorsque le joueur né à l’Île Maurice a haussé son niveau de jeu pour lui prendre un set. Un match où le Serbe s’est également emporté face à spectateur et a utilisé un joker médical pour une cuisse douloureuse. Et voilà que le comportement de Djokovic lui vaut aujourd'hui de sévères critiques.

De retour à l’Open d’Australie après son absence de l’an dernier car il n’était pas vacciné contre le Covid-19, Novak Djokovic fait déjà parler de lui. Entre ses échanges avec les spectateurs et l’arbitre ainsi que l’attitude envers Couacaud, le Serbe ne s’est pas fait que des amis.

« A force de crier au loup, on y croit plus »

Lors de l’émission Super Moscato Show diffusée sur RMC, Stephen Brun, consultant, s’est lâché sur le cas Djokovic, notamment sur le joker médical : « Il a tellement surjoué les pépins physiques, fait semblant de boiter pour faire une sorte de ‘revival’ au quatrième set, c’est qu’à force de crier au loup on y croit plus ! »

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« Son attitude me débecte »

Plus que l’habituel joker médical demandé, ce qui a passablement énervé Stephen Brun, c’est l’attitude en général de Novak Djokovic : « Tu sens que le mec a de la fierté et de l’orgueil. Il a tellement la haine…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com