Open d'Australie - "C'est comme la prison mais avec du wifi" : Bautista Agut s'excuse après ses propos sur la quarantaine imposée en Australie

Hugo Monier
·1 min de lecture

"C'est la même chose (que la prison, ndlr) mais avec du wifi, ces gens ne comprennent rien au tennis, aux entraînements, à rien. C'est un désastre complet à cause de ça, de ce contrôle permanent." Roberto Bautista Agut a déclenché une nouvelle polémique autour de l'Open d'Australie, après la diffusion par le média israélien Sport5 d'une interview du joueur. L'Espagnol y critique la quatorzaine stricte imposée aux 72 joueurs et joueuses arrivés en Australie via des vols touchés par des cas de Covid-19.

Bautista Agut s'en est pris au gouvernement de l'état de Victoria, en charge des consignes sanitaires autour du tournoi. "Je ne peux pas imaginer passer deux semaines comme ça" a-t-il également expliqué. La comparaison avec le monde carcéral, pour des joueurs logés dans un hôtel de luxe et ayant la chance de disputer un tournoi du Grand Chelem, a entraîné une pluie de critiques.

Une "conversation privée"

Bautista Agut s'est excusé sur ses réseaux sociaux. "Je veux présenter mes excuses à toutes les personnes qui ont été blessées par la vidéo de moi postée récemment", a-t-il écrit. "C'était une conversation privée sortie de son contexte...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi