Open d'Australie : Dewulf, Verkerk, Cecchinato, Ivanisevic... Comme Karatsev, ils ont créé la surprise en Grand Chelem

Jean-Baptiste Lautier
·1 min de lecture

• Patrick McEnroe : Open d’Australie 1991

Ne vous méprenez pas, il ne s’agit pas du furieux John McEnroe mais bien de son frère cadet Patrick. Droitier à l’inverse son frère, l’Américain a émergé sur le tard. À 25 ans, il abordait son premier Open d’Australie à la 114e place mondiale en 1991 et s’est offert une épopée des plus inattendues aux antipodes. McEnroe a créé une première surprise dès le troisième tour en sortant son compatriote Jay Berger, tête de série numéro 12 en trois petits sets avant d’enchaîner deux victoires contre l’Australien Mark Woodforde et l’Italien Cristiano Caratti pour filer en demi-finale.

Dans le dernier carré, le niveau monte de plusieurs crans pour l’Américain, opposé à Boris Becker. À l’époque, l’Allemand est à l'apogée de sa carrière. Il pointe à la deuxième place mondiale et compte déjà quatre victoires en Grand Chelem. Mais McEnroe a réussi à surprendre Becker en lui chipant la première manche (7-5) avant que celui-ci ne reprenne l’avantage, déroule lors des trois derniers sets et file en finale soulever pour son premier trophée en Australie. Par la suite, l’Américain n'a plus jamais réussi à atteindre ce niveau de compétition en simple.

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi