Open d'Australie (F) - Renata Voracova a quitté l'Australie après l'annulation de son visa

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Renata Voracova, qui avait bénéficié d'une exemption médicale pour venir en Australie comme Novak Djokovic, a quitté le territoire ce samedi. Le visa de la Tchèque spécialiste de double avait été annulé par le pays. La joueuse de tennis tchèque Renata Voracova a quitté l'Australie samedi après l'annulation de son visa pour raisons sanitaires, a annoncé une source gouvernementale. Voracova, 38 ans, était retenue dans le même centre de rétention que le Serbe Novak Djokovic, interdit d'entrée dans le pays en raison de son statut vaccinal à une semaine de l'Open d'Australie. Cette spécialiste de double était pourtant rentrée sans problème en Australie avec son exemption médicale et a même eu le temps de disputer un tournoi (défaite au premier tour). Mais dans le sillage de l'affaire Djokovic, les exemptions ont été de nouveau examinées et le visa de la joueuse - entrée sur le territoire parce qu'elle avait été infectée par le Covid-19 il y a moins de six mois - avait été annulé. Renata Voracova « Je suis dans une pièce et je ne peux aller nulle part » Bloquée dans le même hôtel que le Serbe, elle avait décrit vendredi ses conditions de vie auprès de la presse de son pays. « Je suis dans une pièce et je ne peux aller nulle part », avait-elle déclaré. « Il y a des gardes partout, y compris sous ma fenêtre, ce qui est assez bizarre. Peut-être pensaient-ils que j'allais sauter et m'enfuir », a-t-elle indiqué, ajoutant « se sentir un peu comme en prison ». Elle en est sortie ce samedi matin pour prendre un avion qui l'emmène loin de l'Australie. Le Serbe, lui, a fait appel de cette décision d'expulsion et présentera ses arguments lundi pour tenter de rester sur le territoire et être autorisé à disputer le premier Grand Chelem de la saison dont il est le tenant du titre. lire aussi Djokovic positif au Covid le 16 décembre

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles