Open d'Australie : fin du rêve pour Alizé Cornet, éliminée en quarts par Collins

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
© Recep Sakar / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency via AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alizé Cornet, 61e mondiale, a été éliminée mercredi à l'Open d'Australie lors de son tout premier quart de finale de Grand Chelem, par l'Américaine Danielle Collins (30e) 7-5, 6-1. A 32 ans et à l'occasion de son 63e Majeur, la Française avait réussi à atteindre les quarts en dominant notamment la N.3 mondiale Garbine Muguruza et l'ex-N.1 Simona Halep.

De son côté, Collins (28 ans) tentera de se hisser pour la première fois en finale d'un tournoi du Grand Chelem en affrontant jeudi la Polonaise Iga Swiatek (9e) ou l'Estonienne Kaia Kanepi (115e).

Collins, de retour après une maladie

"C'est un sentiment incroyable, surtout après les problèmes de santé que j'ai connus", a reconnu Collins en référence à l'endométriose dont elle a souffert l'an dernier et pour laquelle elle a subi une intervention chirurgicale. "Etre capable de revenir à ce niveau et de me battre comme je le fais en étant aussi forte physiquement, est une belle récompense", a-t-elle ajouté.

>> LIRE AUSSI - Alizé Cornet en quarts de finale de l’Open d’Australie : la victoire de la persévérance et de la libération

 

"En particulier quand on joue contre des joueuses aussi fortes que celles que j'ai affrontées ce deux derniers matchs, de vraies compétitrices, de vraies grandes athlètes", a-t-elle encore dit au sujet de Cornet et de la Belge Elise Mertens (26e) écartée en 8es de finale 4-6, 6-4, 6-4.

Cornet rapidement dominée

Mercredi, après une première manche accrochée où la Française, rapidement breakée a réussi...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles