Open d'Australie : Gaël Monfils deviendra-t-il invincible grâce à sa nouvelle raquette ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
© PATRICK HAMILTON / BELGA MAG / BELGA VIA AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La belle histoire va-t-elle continuer pour Gaël Monfils à l’Open d’Australie ? Le Français jouera en fin de matinée, heure française, son quart de finale face à l’Italien Matteo Berrettini. Depuis le début de la quinzaine, Monfils resplendit, très loin du joueur éliminé dès le premier tour et en plein désarroi l’an passé. Parmi les explications, un changement d’équipementier et de raquette qui fait beaucoup parler dans le monde du tennis.

Un mariage étonnant

Il s’agit d’un mariage étonnant entre l’une des stars du circuit et une marque grand public. D’habitude, dans le tennis, les joueurs se tournent vers des produits haut de gamme. L’été dernier, Monfils, alors en pleine remise en question, a fait un test à l’aveugle pour choisir sa nouvelle raquette.

Résultat : Gaël Monfils choisit celle d'Artengo, une filiale de Decathlon, parmi six modèles présents. Pas grand monde n'y croyait à part une personne, le directeur de la marque, Cyril Perrin. "C'est Gaël qui a dû être le plus surpris", raconte-t-il. "On est une jeune marque, c'était la première fois qu'on faisait ça. C'est une belle histoire et on est très fier de son parcours en Australie."

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

Un modèle de raquette trois fois moins cher

Avec sa nouvelle baguette magique, Monfils l’enchanteur retrouve en effet son meilleur niveau. Polo, short, chaussettes, tout est paré du nouveau logo, enfin presque, seules les chaussures manquent encore à l’appel pour une rais...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles